samedi 29 août 2009

"Malheur à moi, je suis nuance"


Cet aphorisme de Nietzsche s'applique bien à Alain Finkielkraut, si souvent mal compris donc mal aimé..
Dans son dernier livre, il montre que la littérature peut nous aider à surmonter simplisme et manichéisme en nous donnant un coeur .. plus intelligent, car plus nuancé.

Pour avoir l'esprit juste (plus juste) lisons des romans.... Kundera, Philip Roth, Conrad, Camus...


Le roman contre la fable: lire l'article de Robert Solé sur le der,ier livre d'Alain Finkielkraut, "Un couer intelligent".

2 commentaires:

Anonyme a dit…

bonsoir,
je viens de lire l'article et une citation me vient à l'esprit après avoir lu la conclusion:"Je suis Homme et rien de ce qui est humain ne m'est étranger"..;comme quoi les livres laissent parfois un trace indicible.....
F.

Joseph a dit…

Comparer Finkielkraut à Nietzsche confine à la cécité mentale.
Rien n'est plus éloigné de la nuance et de la gaieté que ce pauvre Finkielkraut.