dimanche 1 juillet 2007

Sarkozy atlantiste.. et la révolution conservatrice


C'était sur "Ca se dispute". Eric Zemmour observe très judicieusement que "atlantiste" n'exclut pas "droit-de-l'hommiste" et "humanitariste". C'est très juste: cf Kouchner, Glucksman etc......

Pendant ce temps, sur une autre chaîne Didier Eribon regrette la droitisation de l'intelligentsia française.

Le PS n'a plus d'intellectuels pour réfléchir à un projet. C'est dommage, mais c'est comme ça.

Il y a bien quelques compagnons de route.
Mais aujourd'hui, les intellectuels et les philosophes sont plus républicains (Finkielkraut, Regis Debray,J. Attali, E. Badinter, Manent), atlantistes (JP Dupuy, Monique Canto, Blandine Kriegel) européens, droits-de-l'hommistes (BHL, Glucksman..) et écologistes (E. Morin, Michel Serres) que ... socialistes.

Il faudrait lire le nième livre sur le nouveau conservatisme des intellectuels français (D'une révolution conservatrice et de ses effets sur la gauche française)

4 commentaires:

M.H.D a dit…

Excellente lecture en effet qui m'avait déjà été conseillé dans un article du Monde diplomatique.

Au fait, que pensez-vous de l'annonce de la suppression de 10 000 postes dans l'Education nationale dans le cadre du budget 2008 ? Je n'ai vu aucun article à ce sujet sur votre blog ou l'ai-je peut-être manqué...

M.H.D

Lhansen-Love a dit…

VOus avez raison, il faut que j'en parle...

florian a dit…

Bonjour,
Quelques réactions grognonnes (il y avait longtemps) si vous permettez :
1. Franchement, il ne manquerait plus que ça que les atlantistes soient anti-humanistes et anti-droits-de-l'hommistes !
2. En même temps si on est droits-de-l'hommistes et humanistes comme Georges Bush, la barre n'étant pas placée bien haut, on peut aussi l'être comme Poutine. Entre l'Iraq et Guatanamo, les droits-de-l'hommistes atlantistes ont quelques contradictions à gérer.
3. Le label droits de l'homme me fait un peu penser au label bio ou au label Nicolas Hulot, c'est un emballage propre sur un produit immonde. La constitution des Etats-Unis d'Amérique sert aussi à justifier le Patriot Act, le commerce des armes et la torture.
4. Que ceux qui se disent intellectuels soient humanistes, écologistes, droits-de-l'hommistes me parait vraiment la moindre des choses, c''est le minimum syndical pour porter le costume de l'intellectuel, passer à la télé et se faire éditer.
5. Les droits de l'Homme ce sont ceux des Blancs, capitalistes, chrétiens, impérialistes, qui imposent leur culture et leur canons (ce sont les mêmes qui finance).
6. l'écologie c'est celle de Sarkozy (on réduit lers gaz à effets de serre dans 50 ans, beau progrès !), celle de Borloo et de Juppé (rire), celle de la chasse et des pétroliers ? Comment voulez vous que de tels hommes soient écologistes puisque que l'écologie est contre leurs intérêt (on ne peut pas vouloir défendre EADS et se battre contre le réchauffement climatique, les moteurs d'avion sont des catastrophes écologiques...).
7. L'humanisme, c'est celui du PDG de Nestlé qui considèrent comme dangereusement extrémiste la position qui consiste à défendre l'accès gratuit à l'eau pour tous les habitants de la planète. Selon cet humaniste bronzé et lifté, sans doute amateur de golf, l'eau est un produit de consommation comme un autre, or un produit de consommation a un prix, donc s'achète, se vend, se transporte se distribue. On n'y peut rien si les gens n'ont pas de quoi s'en acheter. Comprenez, si l'eau est gratuite pourquoi pas la viande, les légumes, les logements, les Ipods, les télés, les téléphones portables ?

Décidément il nous manque Deleuze, mais aussi Foucault et encore Ellul et même encore Marcuse. Mais les BHL, Mink, et autres cautions intellectuels pour ardisonneries et ruquieries, désolé, ils ne font pas le poids.

Lhansen-Love a dit…

Merci, je suis ravie qu'une autre sensiblité que la mienne s'exprime sur ce blog.
Pour moi : droits de l'homme cela renvoie au combat de Amnesty International et non pas à Bush.
Chacun ses références.
Pour ce qui concerne la Constitution des Etats-Unis, elle a le mérite de durer, et de permettre des institutions de liberté (cf Tocqueville). Mais l'Etat ne peut pas tout, et la liberté qui régne aux Etats-Unis est la porte ouverte à tous les excès.
Mais je ne crois pas à l'existence d'un monde libre... sans affrontements...
Bon maintenant, j'attends vos réactions sur mon mail concernant les 10 000 postes
( PS: Pour moi, M. Foucault, c'est le soutien à Khomeiny. Donc, excusez moi, mais il ne me maque pas..)