lundi 29 décembre 2008

La grandeur de l'art véritable


La grandeur de l’art véritable, c’est « de retrouver, de ressaisir, de nous faire connaître cette réalité loin de laquelle nous vivons, de laquelle nous nous écartons de plus en plus à mesure que prend plus d’épaisseur et d’imperméabilité la connaissance conventionnelle que nous lui substituons, cette réalité que nous risquerions fort de mourir sans avoir connue, et qui est tout simplement notre vie » Le temps retrouvé, Marcel Proust
Image: Emile Nolde Hueltofthol

2 commentaires:

Anne a dit…

Oui,c'est très juste et important de le rappeler encore et toujours - j'ai vu moi aussi l'exposition de Nolde qui est une merveille, on en sort le regard plein de lumière et de couleurs , on a l'oeil attiré par toute tache de lumière ...
A propos, toujours pas de Finkielkraut? c'est à désespérer de la nouvelle année! Anne

Lhansen-Love a dit…

Oui, une merveille cette expo.
Hélas, hélas, pas de nouvelle de A.F. mais un livre de lui qui vient de sortir, ses cours de Polytechnique . Une consolation en attendant.