mercredi 3 décembre 2008

Non la culture générale n'est pas coupable


Le débat fait rage sur Rue 89 et sur République des idées.


Voici ma petite contribution : L'épreuve de culture générale est-elle discriminante?


A mes yeux (comme à ceux de Descartes ou de Kant, in "Qu'est-ce que les Lumières"), la culture générale permet de former des honnêtes hommes et non des Bouvard et Pécuchet..) Hansen-Love

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Il y a en effet une ligne de partage entre Descartes Kant - Hegel aussi qui conseille de lire la presse chaque matin -, et Schopenhauer, Nietzsche, Cioran ou Chestov. On n'accusera pas ici les uns pour aduler les autres, mais il faut reconnaître qu'en certains points, ils nous forcent à choisir notre camp. Ainsi, la culture générale qui pour les uns mènera à la Paix Universelle n'est pour les autres que naïveté ou philistinisme cultivé, qui sous des apparences bienfaitrices, fomente les pires maux sociaux.

Être philosophe à son niveau serait ici choisir, non pas se contenter de constater les divergences de pensée.

J'ai beaucoup aimé les seconds, je l'avoue. Mais je me rendrai à vous ce soir. Un doute m'assaille.

R.

Anonyme a dit…

Bonjour, que pensez vous de la de l'Etat, ou plus précisément, pensez vous que l'Etat est une personne comme les autres? Bien qu'elle ne soit qu'une abstraction, un artifice comme vous le précisez, peut-on la considérer comme une personne. Si oui, quelle genre de personne serait-elle? On s'accorde a dire que tout homme est doué de raison, de même parle-t-on de raison d'Etat, et l'on sait que l'Etat est une création des hommes. Aurions nous crée un autre homme, une entité invisible qui ne représenterait que nos bons cotés, autrement dit une création de notre volonté raisonnable? L'Etat est-il une personne comme les autres, ou n'est-il qu'un Esprit raisonnable?

Maxime a dit…

En fait, on parle surtout des concours d'entrée des fonctionnaires
Discrimination ?
Je ne sais pas
Faut il embaucher des ignares ?
A voir

Personnellement, j'ai peur que cette histoire aboutisse une fois de plus, surtout la justification du "rien savoir"

Lhansen-Love a dit…

Anonyme: non l'Etat n'est pas une personne, ni une personne comme les autres, ni un être raisonnable. L'Etat est une institution. Une structure. Il n'a ni coscience ni volonté. C'est une instrument entre les amins des hommes.
La "raison d'Etat", ce n'est pas la raison de l'Etat...

Lhansen-Love a dit…

je suis d'accord avec vous, Maxime..