mardi 10 juin 2008

Classes prépas : ce qui vous attend


"Les élèves de classes prépas ne vont pas bien" à la Une du Monde ce soir.
Voici l'article à ne pas lire : ici


J'aimerais beaucoup avoir le point de vue de ceux qui viennent d'achever leur année de H.K...

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Cela est un peu exagéré tout de même, l'hypokhâgne n'est pas si terrible que cela...

sandra a dit…

vs voyez aujourd hui vs avez eu 500 visites !!!!

Lhansen-Love a dit…

Oui, je trouve aussi, cela dépend peut-être des prépas. A Jules Ferry, il n'y a pas tant de souffrance, je crois.

Lhansen-Love a dit…

Oui, 637 visites à 23h..;
Je me demande qui sont mes visiteurs, peu se manifestent en fait!

Anonyme a dit…

Je pense que même dans des CPGE moins prestigieuses, la souffrance est là; mais on se sent plus soutenu donc elle ressort peut être moins.
C'est très dur de passer du statut de tête de classe à queue de peloton; d'autant que l'on n'hésite pas à nous le faire remarquer régulièrement.
Je me reconnais assez bien dans cette article et pourtant je n'étais pas à Henry IV: la prépa m'a lessivé en quelques mois et une fois noyée, difficile de se relever. Le pire, c'est que l'on souffre une année entière sans être sûre d'avoir une khâgne ou équivalence au bout...

Après, cela n'est que mon avis personnel, certains peuvent l'avoir mieux vécu, le fait de m'être retrouvée seule à Paris à peut-être aussi influencé mon jugement.

Lhansen-Love a dit…

merci de ce témoignage.
Je rectifie sur un point: il me semble que vous obtenez tous (sauf absentéisme ou coportement inapproprié) vos équivalences...

Kristel a dit…

Etes-vous prof à Henri IV? Ce commentaire est inutile, mais c'est juste par curiosité..! :)