dimanche 15 juin 2008

La justice et l'inégalité


On associe toujours, car cela va de soi, la justice et l’égalité. Mais on ne remarque pas assez que l’Etat démocratique ne nous garantit, au mieux, qu’une égalité formelle et non pas complète (concernant tous les domaines), ni totale, ni absolue.
En d’autres termes, un Etat relativement « juste » peut pourtant tolérer une dose d’inégalités, mais à certaines conditions bien précises, et sûrement pas dans des proportions illimitées. L’Etat de droit, la République, admet le bien-fondé certaines inégalités. Le principe en fut établi par l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen .
En théorie, l’inégalité sera tenue pour supportable, suivant cette Déclaration, si elle se justifie selon les capacités, et en fonction
des «vertus et des talents » des citoyens. Ces qualificatifs (vertus ? talents ?) peuvent paraître suspects, en tout cas difficile à déterminer. Mais le principe selon lequel les inégalités doivent pouvoir être « justifiées » - c'est-à-dire procéder de quelque motif valable - reste parfaitement actuel. Au vingtième siècle philosophe John Rawls, dans son ouvrage, « Théorie de la justice »,
a expliqué que nous pouvons tous admettre certaines différenciations sociales, à condition de leur imposer des limites strictes (accès théoriquement possible de tous aux meilleures positions, retombées positives de la richesse commune pour les plus démunis) et surtout des conditions : la garantie des droits fondamentaux de tous les hommes restant prioritaires et
«non dérogeable » (rien ne peut permettre d’y déroger, de s'y soustraire).

Révision : Fiche La justice




Sujets de dissertations :
Les différences sont-elles des inégalités ?
Etre dans son droit, est-ce être juste ?
Pourquoi défendre le faible ?
Qu’est-ce qu’une loi juste ?
A quelles conditions peut-on contester la loi ?
L’égalité est-elle la condition, est-elle la fin de la démocratie ?
Faire régner la justice, est-ce seulement faire appliquer le droit ?
Est-ce l’égalité des droits qui assure l’égalité des hommes ?

8 commentaires:

OK3n a dit…

Blog ultra-intéressant, merci pour les aides nombreuses et complètes, j'espère que ça va me faire assurer au bac :)

Lhansen-Love a dit…

OUi,ok3n , vous allez assurer,demain. Vous me raconterez?

Omar a dit…

Merci beaucoup , j'ai vu vos videos , jespere que sa maidera pour demin je vous tiens au courant ! domage que vous n'etes pas ma prof de philo..

Lhansen-Love a dit…

merci Omar, bonne chance!

Anonyme a dit…

bonjour et oui c'est fini ! euh non enfin ça commence !!!^^ je suis eleve en terminale S et les sujets ça allait : "l'art transforme-t-il notre conscience du reel ?"/ " Y-a-t-il d'autres moyens que la demonstration pour etablir une verité ?" (jai pris le sujet sur l'art meme si j'ai bcp hésité... )et le texte de Schopenhauer sur la morale/Etat(Le monde comme volonté et comme representation) enfin je ne l'ai pas vraiment lu (moi et les commentaires)

OK3n a dit…

Effectivement il y avait bien un sujet sur La Justice, en l'occurrence c'était le commentaire de texte ( Section Scientifique ). Parfaiiittt merciii ca c'est super bien passée, enfin je pense :)

Jamaro91 a dit…

Blog très intéressant.
Dommage que je ne l'aie pas découvert avant l'épreuve de ce matin, mais peu importe ; je pourrai le lire pour mon plaisir personnel.
Merci ^^

Lhansen-Love a dit…

OUi la justice est tombée deux fois: en ES (texte de Schopenhauer) et en S (texte de Tocqueville). Ceux qui lisent mon blog étaient préparés, non?
Sur le désir et le bonheur aussi...