vendredi 1 août 2008

Quiz 25

"Pour l'essentiel, le socialisme s'est contenté de poursuivre, en le poussant à l'extrême, ce que le capitalisme avait commencé. Pourquoi devrait-il en être le remède?" Qui a tenu ces propos quelques peu dérangeants?


(le socialisme désigne ici le communisme, notamment soviétique..)

3 commentaires:

Jérémy a dit…

Ne serait-ce pas Lech Walesa?

Lhansen-Love a dit…

C' est Hannah Arendt, Du mensonge à la violence, Appendice, p 223

Anonyme a dit…

Bonjour Madame,
je viens tout juste de commencer la lecture de "Ainsi parlait Zarathoustra", et j'ai agréablement été interpellé par l'image de la corde qu'utilise F.Nietzsche. Au début de son oeuvre, le philosophe parle d'une corde tendue que l'on assimilerait à l'homme. En écrivant ce message, je revois la scène ou les deux jeune gens du film de Hitchcock introduisent le corps dans le coffre.Par analogie , Zarathoustra se charge d'honorer le saltimbanque, mais la corde de laquelle est tombée ce dernier est toujours tendue, tandis que pour les deux étudiants, elle est nouée autour du cou de la victime. Mais plus intriguant encore, il est écrit dans l'ouvrage que "l'homme est une corde tendue entre la bête et le surhumain". Ce que l'on peut croire, c'est que les exactions commises par les hommes sur les hommes sont comparables à l'acte des étudiants; mais l'image de la corde nouée me fais croire que ce qu'ils ont commis va au delà même de ce qu'il y a de plus humain, ou même bestiale. En effet la foule que nous décrit Nietzsche est insensible, elle serait l'homme, la bête, le troupeau qui n'obéit qu'à l'esprit populaire. Ce qui en soi n'est pas très affligeant. Car la corde reste tendue, donc il y aurait toujours l'espoir d'une "ascension" vers le "surhomme".
Mais pour les étudiants où ceux qui ont maladroitement interprétés la pensée du philosophe dans son ensemble, je dirais que la corde nouée représenterait justement une maladresse, une "dérision" ou "honte douloureuse" pour l' écrivain. Mais ils resteraient Humain!!! mais si la corde n'est plus tendue, il semblerait que tout actes commis ne relèveraient plus, ni de l'animalité(bête), ni même de l'humanité. Alors ce que je me demande est qu'est ce qui est humain et qu'est ce qui ne l'est pas, dans la mesure ou tout acte commis par l'homme ne relève que de lui même.