samedi 7 février 2009

Benjamin Button


C'était l'hystérie totale tout-à-l'heure. La cohue dans ce vent glacial, après cela -trois heures plus tard - la salle qui applaudit à la fin, et les commentaires :

"c'est un film qui fait réfléchir"....

Bon je ne dis rien!

16 commentaires:

Anonyme a dit…

Mmmh, réfléchir... C'est surtout long pour pas grand-chose, non ? J'ai préféré Zodiac...

Anonyme a dit…

Et bien si, dites !
Qu'en avez-vous pensé ?

Lhansen-Love a dit…

Pourquoi Zodiac?

Je n'ai pas aimé ce film.
Je l'ai trouvé très lourd... La petite démonstration sur le déterminisme par exemple...(entre autres) . La montre qui marche à l'envers etc...
Que de messages!!!!
Quant aux performances des visages numérisés rajeunissant-vieillissant, c'est en effet sidérant. Mais un peu lassant, non?

Anonyme a dit…

Zodiac, c'est le précédent film de Fincher.

Je suis d'accord avec vous, Button est très démonstratif et sent trop les oscars... Et puis quand Brad Pitt apparaît enfin tel qu'il est aujourd'hui, c'est-à-dire âgé de 40 ans, au 2/3 tiers du film, on dirait vraiment une publicité pour parfum.

Lhansen-Love a dit…

Ah Zodiac, bien sûr, suis-je bête, pardon..
Moi je préfère .. Fight club (je retarde un peu....)
Enfin c'est vrai ce que vous dites de Brad Pitt, mais je le préfère quand même à 20 (80?) ans qu'à 100ans (ou 1 an..?)

Anonyme a dit…

Vous préférez Fight Club ? C'est étonnant, c'est un film qui m'avait déçue (et pourtant j'étais très enthousiaste à l'idée qu'on adapte Palahniuk).
Sinon, oui c'est vrai, il ne faut pas faire la fine bouche, on est content de retrouver Brad Pitt tel qu'on le connait, presque rassuré même.

Duobrio a dit…

Je n'ai pas vu ce film, mais ayant un à priori négatif, j'y cours pour pouvoir en parler ; à bientôt !
je conseille le dernier G. CANET, nous avons passé un bon moment, (bien qu'il y a qqs invraisemblances qu'il faut oublier pour profiter de l'interprétation excellente de l'acteur !)

Lhansen-Love a dit…

oui? Vous voulez dire "Espion(s) " de Nicolas Saada. Il n'est pas de G. Canet, mais il est réussi en effet...
Pour le Fincher: bon courage!

Lhansen-Love a dit…

Fight club: vous vous souvenez du pré-générique??
bon, c'était original et brillant, non?

Anonyme a dit…

Le pré-générique, c'est l'espèce de travelling arrière dans la tête du personnage puis on voit qu'il a un revolver dans la bouche ? Bon, on rentre bien dans le vif du film, mais, un peu dans la même idée, il me rappelle le générique de "Lost Highway" avec Bowie en fond, que j'aime mieux.

Lhansen-Love a dit…

oui, c'est cela , je crois, on entre dans le corps de quelqu'un...

Duobrio a dit…

Oui, je voulais bien parler du film "Espions" !
je vous dirai ce que j'ai pensé de Benjamin Button ...

Emeline a dit…

Je vous trouve bien critique à l'égard de ce film!
Je l'ai trouvé un peu lourd par moment, c'est vrai, mais pourquoi descendre l'interprétation de Brad Pitt? Je l'ai trouvé très bonne, et pas du tout "pub pour parfum", désolée.
Il est vrai que ce film est démonstratif, mais je pense que c'est l'histoire en elle-même qui l'implique. Et est-ce si mal qu'il sente les Oscars? Je ne crois pas que cela ait nuit au film, bien au contraire, et les effets spéciaux étaient absolument nécessaires(et Fincher ne se laisse pas submerger par ces derniers)!
Bref, vous l'aurez compris, j'ai aimé ce film. Peut-être pas entièrement convaincue par son(ses) message(s), mais malgré les 2h45 j'ai passé un bon moment en regardant ce film que j'ai trouvé finalement assez poétique.

Hors sujet, mais je voulais vous dire que j'appréciais votre blog pour sa simplicité et sa diversité : je prépare le concours pour Science Po et votre blog donne un aperçu varié de l'actualité. Merci pour ça!

Rose a dit…

Je n'ai rien contre la performance de Brad Pitt, c'est plutôt la mise en scène qui m'agace. Je ne la trouve pas juste : Fincher filme son acteur comme s'il tournait une publicité (cf. quand il arrive en moto, ou quand il regarde la TV avec Cate Blanchet en jeans, on dirait un spot Levi's). L'image est comme factice, clichée, c'est peut-être voulu mais ça m'empêche de ressentir la moindre émotion.
Et puis, si, j'insiste, pour moi, il n'y a pas d'audace dans le scénario, tout ça me paraît un peu formaté "oscar" et ça me gêne. Il y a un côté Titanic, avec l'aller-retour incessant passé-présent, le plan de l'horloge submergé, la vieille dame qui s'épanche sur son lit de mort. Le récit aurait été plus incisif sans les scènes d'hôpital, c'est une astuce narrative vue et revue qui n'apporte rien. Le film est saupoudré d'effets qui ont fait leur preuve ailleurs mais qui, ici, ne se justifient pas (la palme à la séquence "et si ceci ne s'était pas produit comme ça, l'accident de voiture n'aurait pas eu lieu").
Le sujet de ce film est passionnant mais il est toujours traité de façon anecdotique : on additionne les épisodes de la vie du personnage comme des perles sur un collier sans fil, il n'y a aucune évolution. En quoi la guerre change-t-il Benjamin ? Et le fait de rencontrer son vrai père ? Ou d'avoir une liaison avec Tilda Swinton ? (What's the point ? comme dirait Walter dans the Big Lebowski.)
Bref, je suis déçue, car je n'ai rien ressenti et je me suis ennuyée.

Lhansen-Love a dit…

bravo Rose, c'est finement argumenté.. et bien écrit!

Rose a dit…

Ah ça me fait plaisir que vous dites ça ! Car je suis une ancienne (mauvaise) élève... (Hypôkhagne Ferry, 2004/2005)