lundi 16 février 2009

Président un jour, président toujours


C'est merveilleux la démocratie...

Aujourd'hui l'on peut devenir une sorte de monarque (dictateur?) bienveillant possédant une légitimité "démocratique" donc inviolable, indiscutable, incaontestable...

Le système Chavez est imparable. Pourquoi Sarkozy ou tout autre dictateur potentiel issu des urnes ne font-ils pas de même? ...

(il y a heureusement le barrage des institutions européennes)

5 commentaires:

Christian a dit…

Ne nous hâtons pas de porter un jugement sur ce qui se passe au Vénézuela (ou en Bolivie). Les medias français (avec, en tête, les plus "crédibles" comme le Monde ou Libération), pour des raisons que j'ignore, ont porté un jugement et y restent fermement accrochés : tout ce que fait Chavez est mauvais. Est-ce que son seul tort ne serait pas d'avoir réussi ce qu'Allende a raté : survivre aux efforts de déstabilisation de l'opposition de droite soutenue à fond par les Etats-Unis ? C'est un aspect qu'il faudrait creuser un peu plus, ce que ne font pas les médias occidentaux.
Je reconnais qu'il est cependant regrettable que, pour asseoir une démocratie dans la durée, on doive faire tout reposer sur un seul homme. Mais si c'est le seul moyen...
Quant au rêve de notre dictateur potentiel local de devenir président à vie, ce sont surtout les institutions françaises et le peuple français qui feront barrage. Les institutions européennes s'intéressent surtout et avant tout à l'économie. Marché über alles !

Lhansen-Love a dit…

"Asseoir uen démocratie dans la durée".. si le Vénézuela est une démocratie, alors il faut sérieusement remettre en cause la démocratie.
Au Vénézuela la sécurité des personnes n'est pas assurée. Il y a certes des "programmes sociaux" mais il n'y a pas (ou si peu!) de services publics!Quant à l'état de l'économie...
Le Vénézuela n'est pas un "Etat de droit" lequel se définit en premier lieu par le fait que les hommes ne sont pas au dessus des lois (ici la constitution).
J'ai été trois fois au Vénézuela ces cinq dernières années, j'en ai vu assez et j'en ai assez entendu pour me faire ma propre opinion.

Christian a dit…

Je ne suis jamais allé au Vénézuela et je ne peux donc pas me faire une idée personnelle comme la vôtre. Je me méfie simplement quand je n'entends (presque) qu'un son de cloche.
"Quant à l'état de l'économie..." je relève quand même cet article de Business Week qui explique que tout n'est pas si noir là-bas : http://www.businessweek.com/magazine/content/07_26/b4040048.htm

Christian a dit…

Je me permets de revenir sur ce sujet car votre article "président un jour, président toujours" m'avait laissé sur ma faim et je suis allé à la pêche aux renseignements. J'en suis revenu avec l'article ci-dessous qui va dans le sens de ce que j'avais pressenti. J'espère que vous pourrez consacrer quelques minutes à sa lecture. Je ne cherche aucunement à vous convaincre; je tente simplement d'éclairer l'autre côté de la rue...
http://www.marianne2.fr/Venezuela-Libe-se-verrait-bien-desinformer-ses-lecteurs-a-vie_a175237.html

Lhansen-Love a dit…

merci Christian je vais y jeter un coup d'oeil.
Mais quelques soient les mérites de Chavez , un type qui change la constitution pour être éligible à vie est un dictateur qui manipule la démocratie.
En plus il se prend plus ou moins pour le Christ. Vous comprendrez mes réserves.