jeudi 22 janvier 2009

"Un changement colossal à l'échelle planétaire"


C'est ce que signifie l' avènement de l'ère Obama, selon Fabrice d'Almeida, auteur de Brève histoire du XXI siècle hier soir à C dans l'air.
Quelques minutes avant un vaste sondage était organisé par LCI.
La question est "Pensez-vous que Obama a le pouvoir de changer le monde?"

(je pensais que 99, 99 % des personnes interrogées allaient répondre: oui!)
Stupeur: 70% des sondés répondent : NON!


Alors là, je demande que l'on m'explique. Que se passe-t-il dans la tête de quelqu'un qui répond "non"? Alors que par ailleurs on sait que 80 % des français auraient voté pour lui s'ils avaient pu. Pourquoi voter pour lui? Parce qu'il est beau?

Là je suis perdue...

13 commentaires:

Camille a dit…

Qu'auriez-vous répondu ?
C'est le scepticisme français... Et puis, la formulation de la question est un peu ridicule je trouve... Que signifie "changer le monde" ? Dans l'absolu, on peut tous changer le monde et c'est bien le problème (les autres sont parfois des obstacles - bien sûr pas seulement !)... Bref, ces questions fermées sont un peu embarrassantes et le "non" semble parfois prendre mieux en compte les nuances. On n'aime pas apporter notre allégeance avec le "oui" absolu alors qu'on a tout de même quelques réserves bien compréhensibles...
Enfin, c'est mon avis, et je n'ai pas été interrogée par les sondeurs !

Anonyme a dit…

Les gens auraient voté Obama, tout d'abord pour ne pas voter Mc Cain.
Le fait qu'il soit noir, et démocrate, représente en effet un énorme changement pour l'Amérique et le monde. (surtout l'Amérique. Les Africains qui croient qu'il va changer leur situation vont être déçus.)
Mais ce n'est pas pour ça qu'il a le pouvoir de "changer le monde".
Son élection a été une grande chose dans l'Histoire. Quant à son mandat, il n'est qu'un homme, un président de plus. Nous ne pourrons le juger seulement quand il aura fait quelque chose.
Je plains les 30% qui ont voté "oui" et qui vont tomber de haut. On a placé beaucoup trop d'espoirs entre ses mains.

Anonyme a dit…

On serait tenter de ne plus "y croire"

S.V.

Lhansen-Love a dit…

J'aurais répondu "oui" sans même imaginer que l'on puisse répondre non, car le monde a beaucoup changé (la vision de notre avenir a chnagé) déjà depuis qu'il a été élu, et en 24 h, on voit bien qu'il est et sera un homme de parole.
Il est évident de toute façon que l'homme le plus puissant de la planète va changer le monde! Même Bush l'a changé mais pas en bien...Sans doute ne va-t-il pas le changer de fond en comble, mais il va le modifier profondément (si on lui en laisse le temps), et je pense évidemment au tournant écologique, entre autres.
Mais je comprends maintenant ce que les gens ont pensé... "On ne peut pas savoir s'il va changer le monde, ni dans quel sens, donc prudence, répondons "non".
Et puis je pense surtout que les gens interrogés se disent "cela ne changera rien pour moi.."
Si Barack Obama ne peut pas changer le monde , alors qui va la changer?
J'imagine aussi que les gens se disent: "il ne va pas faire la révolution, il en va pas abolir le capitalisme, il y a aura toujours des riches et des pauvres, des profiteurs et des exploités, des guerres supervisées par les Etats-Unies"... donc il ne va pas "changer le monde".
Et ça, excusez-moi, mais je trouve cela idiot..

Lhansen-Love a dit…

Non, les gens qui ont voté "Oui" ne vont pas tomber de haut. Car Obama ne peut certes pas tout, mais ça on le sait! Il va faire ce qu'il peut, il va essayer de faire ce qu'il a promis, et cela, c'est déjà considérable!Parce que il redonne de l'espoir.

Anonyme a dit…

Vous, vous savez qu'il ne peut pas tout.
Certaines personne n'ont pas votre réflexion et le croient capable de miracles.

Duobrio a dit…

Par son charisme, son charme et son éloquence naturelle, la couleur de sa peau, l'espoir certes il l'apporte, mais ce n'est pas suffisant et c'est certainement ce que veut traduire ce "NON" -
Le fait que la campagne Obama a été payée en grande partie - voire totalité (?) - par ces "amis les banquiers et financiers américains" sèment le doute sur sa capacité à rester totalement "libre" de ses actions ....
Son gouvernement n'est pas des plus original vous en conviendrez ?? !!
Je rappelle qu'Hilary CLINTON était POUR la guerre en Irak et qu'elle est à présent à un poste plus que stratégique ....
Bref, ce n'est pas le Messie et je pense qu'avant de s'occuper "du monde", il a fort à faire dans son pays où les inégalités sociales sont plus fortes que les inégalités raciales à présent -
L'écologie est importante aussi ... mais TOUT est important !
Ses électeurs l'attendent à présent ..et nous ne pouvons qu'observer.
Mais, en France, est-ce que nous avons beaucoup évolué dans nos problèmes depuis l'avènement de N. SARKOZY... ??
Quel est le bilan ?

Lhansen-Love a dit…

quel rapport avec Sarkozy???

Lhansen-Love a dit…

"Certaines personnes n'ont aps votre réflexion"
A longuer de pages et d'ondes les commentateurs le répètent: "Obama ne peut pas tout, il n'a pas de baguette magique, sa marge de manoeuvre est minime"..
Alors , si on n'a pas encore compris cela, le cas est effectivement désespéré (si les gens sont déçus, la faute à qui?)

Duobrio a dit…

Pour certains, notre Président (lui-même le croyait et le croit toujours d'ailleurs) allait nous "sortir" de toutes nos impasses ... une sorte de Messie -lui aussi,de personnage ultra présent sur tous les sujets brûlants, etc..

Ma comparaison avec Barack Obama est justifiée parce qu'ils détiennent tous les deux un certain pouvoir, non ?
donc, comme nous avons un peu de recul depuis l'élection de notre Président, je m'interrogeais sur un bilan possible, alors que pour les Américains, l'heure est encore à l'espoir ......et l'attente à présent -
Entre les souhaits et la réalité, il y a malheureusement une grande différence -
Je n'arrive pas à avoir votre enthousiasme et votre confiance -
bien que je sois d'accord avec Vous pour souligner l'importance indéniable de l'élection d'un homme de couleur et qu'il semble fait pour l'un des postes les plus influents de la planète .
Mais à présent, il est le Président de tous les Américains et n'a pas été élu que par la population noire, loin s'en faut.
Je pense effectivement que sa marge de manoeuvre n'est pas aussi
large que nous le souhaiterions et
que lui même le souhaiterait.
Attendons donc et espèrons néanmoins, mais avec lucidité.

P.S. : au fait, qu'il était "charmant et humain" avec son trou de mémoire lors de sa prestation de serment !

Lhansen-Love a dit…

ce n'était ps un trou de mémoire, la prestation de serment , je l'ai cru moi aussi , mais non, c'est l'autre qui s'est trompé...

En ce qui concerne l'analogie avec Sarkozy je la récuse. Le syllogisme n'est pas correct:

"Sarkozy a suscité beaucoup d'espoir mais c'était une illusion
Obama suscite beaucoup d'espoir
Donc Obama est comme Sarkozy, il suscite des espoirs qui seront déçus".

Je crois que tout oppose Obama et Sarkozy. Je crois que Obama peut rassembler sur un projet peu partisan alors que Sarkozy divise pour régner et rencontre une opposition farouche quoique peu crédible car sans perspectives.
Donc le rapprochement ne me paraît pas pertinent.
Actuellement 80 % des américains font confiance à Obama.Combien de temps cela va durer? Pas longtemps. Mais il a quand même une marge de manoeuvre que sarkozy n'a jamais eue.

Duobrio a dit…

je suis tout à fait d'accord avec vous pour souligner qu'il n'y a rien de commun entre Obama et Sarkozy -
je plaçais ma réflexion seulement dans le sens du même espoir (ou espérance ?) placé dans chacun de nos présidents ; nous les élisons tous pour ce fameux espoir, surtout en période de crise mondiale, tout le monde veut y croire...
"Job, un sage de l'ancien temps, disait avec justesse : "l'espérance soutient le malheureux". Mais voilà! L'espoir à ses limites. Combien d'espoirs déçus n'ont-ils pas fini par engendrer de désespoirs, de misères, de troubles, de révolutions, de violences et de tragédies!"
L'espoir placé par beaucoup en
B.Obama est donc le même que celui que certains avaient mis en N.Sarkozy, "la vision d'un Sauveur" !
c'est là leur point commun.
Aujourd'hui nos déceptions sont plus nombreuses que la réalisation de nos rêves et souhaits.
C'est une des raisons qui fait qu'en France, Obama ne suscite pas le même enthousiasme débordant général ...
Pour eux,l'heure est encore à l'espoir.

Lhansen-Love a dit…

Il me semble que les gens attendaient de Sarkozy qu'il leur garantisse le remboursement de leurs prothèses dentaires ou plus généralement la hausse du pouvoir d'achat et la lutte contre le chômage. D'où la déception.
Je crois que l'espérance placée en Obama est (aussi) d'un autre ordre, même si elle inclut cela. Je crois que nous attendons d'obama
1) la réhabilitation de la politique, réconciliée avec la morale
2) le souci des générations à venir.
On est très très loin de nos seules préoccupations hexagonales.