mardi 15 mai 2007

Kouchner, suite


Le PS serait consterné pas le "départ" (éventuel) de Kouchner . Mais pourquoi?
Quant aux amis de Nicolas, ils n'ont pas l'air de sauter de joie non plus.
Curieux la politique.... Libé

7 commentaires:

ld a dit…

Contrairement à ce que vous pensiez, je ne crois pas que Kouchner soit un homme intègre...il est dévoré par l'ambition.
Travailler ac Sarkozy, c'est accepter son projet, en tout cas, lui donner un crèdit, lorsque l'on est une personnalité comme Kouchner.Alors oui, la suspiçion est de mise lors d'un tel retournement de veste...(être ministre de sarko, ce n'est pas être ministe de De Gaulle, Mitterand et mm chirac...enfin, je crois qu'il y a un degrès de droitisation)

Lhansen-Love a dit…

merci de réagir; enfin!
Je répondrai ce soir ou demain..

Jull0703 a dit…

L'ambition est inhérent à la personnalité du politique de toute façon...

Et au moins Kouchner est assez connu dans le monde (classé dans les 100 personnes les plus influentes au monde dans le magazine TIME de je ne sais plus quelle année)... Je trouve que c'est plutôt un bon point pour quelqu'un chargé des affaires étrangères.

Lhansen-Love a dit…

merci jull!
je reviens sur Kouchner tout-à-l'heure

florian a dit…

Pensez vous que le classement de Times ait une quelconque valeur ?
Et depuis quand devrait-on justifier la nomination d'un ministre par une sorte de starc internationale ?
Les organisations internationales sont des nids d'espions, de lobbyistes et de boutiquiers, de mafieux et parfois de quelques illuminés qui servent leurs maîtres avec fidélité. Leurs maîtres étant des marchands de canon, des marchands d'OGM, de médicaments, de pétrole et des différents opium dont les peuples se gavent jusqu'à en perdre le bon sens le plus élémentaire.

Quel contrôle démocratique pour l'ONU et toutes ses paniers de crabes internationaux? Tout y est opaque, obscur, tout se déroule en coulisses en réunions informelles, tout est décidé par des sherpas, des hommes de l'ombre. Personne ne rend des comptes.

De Villepin est de cette engeance, la démocratie, il ne la comprend pas pas (il l'a dit et il l'a prouvé), le French doctor qui va servir de caution au capitalisme le plus assumé... donc à celui qui a mis et qui continu de mettre l'Afrique à feu et à sang. Ce n'est plus une veste retournée, c'est du nudisme !

Quand je pense que j'avais activement milité pour les sacs de riz... Qu'est-ce qu'on est stupide quand on est jeune.

Si l'ambition est nécessaire pour faire de la politique (l'ambition est d'ailleurs nécessaire à tout non ?) ce qui compte ce n'est pas tant la puissance du moteur que la marque de la voiture (on connait alors les conditions dans lesquelles cette puissance a été rendue possible) et que les décisions du pilote (on connait alors ce en vue de quoi la puissance sera déployée).

La puissance est rendue possible par un homme de droite (Nicolas Sarkozy) et les décisions du pilote seront étroitement dépendantes des intentions d'un homme de droite (le même Nicolas Sarkozy) parce que sous la cinquième (mais les multiples escapades d'un ancien ministre de l'intérieur annoncent peut-être un changement de pratiques) le Président de la République décide de la politique extérieur.

Donc Kouchner fera une politique de droite, libérale, favorisera les puissants et asservira les faibles, et le tout en se donnat bonne conscience, on peut même imaginer qu'il fasse rentrer Glucks à son cabinet.
Aron serait fier d'eux !

Pour comprendre mieux mon idée, lire l'excellent Globalia du très bayroutiste (vous voyez Laurence, je lis autre chose que Trotsky) Ruffin.

Cordialement.

Lhansen-Love a dit…

Je ne peux pas comprendre comment un homme qui a toute sa vie combattu sans relâche pour les droits de l'homme , notammment à une époque où la gauche en France fermait les yeux sur le génocide entamé en Bosnie, pourrait devenir brutalement un traître, un vendu, un arriviste et je ne sais pas quoi encore. A 67 ans, il pense que c'est une chance inespérée de faire valoir son idéal, ses idées (vers un monde plus juste, plus protecteur des droits fondamentaux de tous), pourquoi la laisserait-il passer? Car la gauche est hors service pour quelques années maintenant.
Quant à ce que vous appelez une politique "de droite" sur le plan international, je ne comprends pas de quoi vous parlez. Mitterrand a-t-il en une politique de gauche en refusant d'intervenir en Bosnie par fidélité pour ses amis serbes? Et Chirac, avec sa politique africaine? Et Villepin...? Et Clinton? ET Angela Merkel?
Pour moi un politique internationale est soit plutôt pacifique et pacificatrice (Clinton par exemple)soit plutôt réaliste ou cynique.
Kouchner est évidemment quelqu'un que l'on ne peut classer dans les réalistes (Védrine) ni dans les cyniques (Mitterrand). On peut peut-être lui reprocher d'être naïf. Cela, l'avenir le dira.
Mais à la solde de la haute-finance, du capital international etc , sûrement pas! Je pense qu'à la première friction avec Sarkozy, il démissionnera.


Attendons de voir. Mais je suis ravie de son ralliement, car je pense qu'un gouvernement ouvert et mixte est une chance pour la France. Une chance de modérer les options éventuellement radicales de la politique sarkozienne.

ld a dit…

alors là,uje ne suis pas ok , si vous pensez qu'un subordonné peut tempérer un chef...qui plus est, ds la personne de Sarko(qui en plus instaure en france une concentration des pouvoirs ds sa personne)....
pour revenir sur un point essentiel...la politique, c'est pas des cases qui sont dissociables les unes des autres, c'est un ensemble ....un projet global et celui de N SARKO est à gerber! excusez moi..mais participer à ce projet, c'est soi l'approuver, soit être dévoré par l'ambition!!!et si, certes, il faut de l'ambition pour avancer, les dérives existent (surtout en politique) ! et je crois que là, l'ambition a pris le pas sur l'interêt général...