samedi 19 mai 2007

Une maladie des étudiants : la "procrastination"


Plus marquée chez les garçons, ce qui
s' expliquerait par "une plus lente maturation du cerveau des garçons" Site le Figaro
Ce n'est pas de la paresse.. mais de l'angoisse!

1 commentaire:

Anthony de paris8philo a dit…

Il existe même de blogs et communautés de procrastinateurs étudiants sur internet.


Chère Laurence.
Revenez sur over-blog, vous aurez pleins de commentaire, autres que ceux vous invitant à revenir, si vous cochez la fonctionnalité. vous pourrez même à présent faire un ajout de commentaire directement depuis la page de résumé.

histoire de vous convaincre, et de ne plus laisser de commentaire, je verrais bien ce post dans la communauté "De la vie" par exemple.

PS : il m'a fallu cette fois m'y prendre à deux reprises pour inscrire ce commentaire