lundi 14 janvier 2008

Eloge d'Alain Badiou dans Libé ce matin

Il "construit peu à peu une oeuvre dense et complexe"
Il dit la vérité (mais "que faire d'une vérité, disent les marchands,puisqu'elle n'a pas de prix")
Il est "devenu le philosophe français le plus traduit et le plus demandé, et de loin"
Il est l' auteur d" une oeuvre continûment solitaire qui n'a pu rencontrer son public, que par la seule ressource de sa puissance propre".
Il ose affirmer que "le mot "communisme"reste à nommer l'avenir politique de l'émancipation".


QUI a écrit ce texte? Je vous le donne en mille...
Alain Badiou lui-même!
Libé

7 commentaires:

Christophe a dit…

On n'est jamaais mieux servi que par soi-même...

Lhansen-Love a dit…

oui c'est en effet ce que j'avais aussi pensé....

Anthony a dit…

merci laurence pour l'info.

Au fait permettez-moi de vous présenter mes meilleurs voeux

RAMEAU a dit…

C'est bien gentil de se moquer de Badiou... Encore faudrait-il que votre critique, pour être pertinente, soit un peu moins indigente... Vous me permettrez à cet égard de vous adresser un commentaire bref d'autant que vous pourriez perdre du temps à le lire; vous semblez avoir tant de choses à écrire...

Lhansen-Love a dit…

Il n'y a aucune critique! Je laisse Badiou s'exprimer et son propre texte est assez éloquent..
De mon point de vue, la modestie ou plus exactement une certaine réserve, n'est pas dissociable de la philosophie, comme nous l'a appris Socrate.
Ou encore Epictète:
"Ne te dis jamais philosophe, ne parle pas abondammment devant les profanes...si quelqu'un te dit que tu es un ignorant et que tu n'en es pas meurtri, sache que tu commences à être philosophe".

Merci de m'envoyer votre commentaire. Nous le lirons (sur le blog) avec intérêt!

Thomas a dit…

Bonjour, je suis le séminaire de Badiou depuis 4 ans rue d'Ulm, et je ne connais aucun philosophe contemporain français qui sache parler comme lui de l'amour, de l'art, d'un engagement politique ou scientifique, de la métaphysique, de notre époque désorientée, ou à l'opposé de la vie intense.
Quant à la modestie, il faut voir cet article dans un contexte où il a été violemment attaqué dans la presse, et ou il dû se défendre comme il pouvait; en général à son séminaire c'est un homme très modeste.
/Thomas

Lhansen-Love a dit…

L'engagement politique? Alain Badiou?
En faveur du communisme?

Cela me rappelle les séminaires de Althusser dans les années 70.
On était, nous aussi, sous le charme...