samedi 19 janvier 2008

Le cinéma selon Michel Onfray


Le cinéma français est globalement nul selon Michel Onfray (cinéma = anémie) parce que soit vulgaire, soit au contraire intellectuel, narcissique, élitiste etc...

Voir dans Lire , entrée "cinéma";




(non mais de quoi je me mêle???)

6 commentaires:

Hans a dit…

Constat un peu dur, tout de même, pour un cinéma français qui, s'il ne se démarque pas par son ambition ou son inventivité, n'en produit pas moins des oeuvres fort intéressantes (non non, la culture française n'est pas morte...). J'aime par exemple beaucoup les films de Jacques Audiard (notamment De battre mon coeur s'est arrêté, qui a très largement été récompensé aux Césars), mais il y a aussi Michel Gondry (mais il est vrai qu'il est autant américain que français), Klapisch, par exemple. La difficulté vient souvent de ce que le cinéma français, d'une part, se voit dans l'incapacité de rivaliser budgétairement avec les superproductions américaines (songez que le dernier Spiderman a coûté la bagatelle de 300 millions de dollars) et que, d'autre part, il est taxé de confus, d'intellectuel ou d'élitiste lorsqu'il aborde des sujets plutôt marginaux... Mais il est vrai que nous sommes aujourd'hui des Renoir, Bresson et autres Melville (pour citer seulement ceux qui logent dans ma mémoire immédiate). Pour ma part, je reste un amoureux du néoréalisme italien (Rossellini, surtout, mais aussi De Sica ou Fellini) et de Kubrick, dont la froideur, cependant, me rebute parfois. Qu'en pensez-vous?

Hans a dit…

Pour compléter mon propos, je dois dire que je suis d'accord qu'il est merveilleux de voir els philosophes incarnés à l'écran. Les derniers jours d'Emmanuel Kant, de Philippe Collin, l'a par exemple très bien fait, mais il y a eu, plus récemment, sur France Télévisions, des fictions sur Sartre et Beauvoir, dont Les amants du Flore, que j'ai beaucoup aimé, tant il nous dresse le portrait d'un Sartre parfois clownesque. Qu'en pensez-vous?

florian a dit…

Un film sur Socrate, un autre sur Nietzsche, façon Alain Corneau... je ne suis pas contre. La biographie comme objet philosophique, j'approuve. Il faut savoir raconter des histoires. Platon savait le faire (par contre Onfray oublie de le reconnaitre)

Lhansen-Love a dit…

J'aime aussi Jacques Audiard, mais pas seulement. Je suis plus réservée sur Klapisch et sur Gondry.
Mais pour moi le renouveau, c'est par exemple :
Pascale Ferran (Lady Chatterley) et surtout le génial Kechiche..
Il n'y a absolument d'anémie du cinéma français!
Totalement d'accord sur les italiens que vous citez et sur Kubrick évidemment!

Lhansen-Love a dit…

J'aime beaucoup le film sur Kant, mais je n'ai pas supporté les séries sur Sartre/ Beauvoir; je n'aime pas , déjà, leurs personnages , antipathiques selon moi

Lhansen-Love a dit…

Michel Onfray cinéaste hum, je suis sceptique...
Quant à Corneau, ce n'est quand même pas une référence ...C'est comme ci comme ça ses films.