vendredi 11 janvier 2008

Finkielkraut décliniste ?


"Je n'emploie pas le mot "déclin", il ne fait pas partie de mon vocabulaire.
Je parle de désastre, nous assistons à un processus de décivilisation"

...

Pourquoi?

Parce la passion du bien être n'est pas devenue dominante dans nos sociétés, comme le redoutait Tocqueville. Elle tend à devenir exclusive!

C'est un désastre pour la culture- la culture étant définie comme l'amour des belles choses"
Alain Finkielkraut, hier soir à C dans l'air.

(PS sur le définition de la culture comme amour des belles choses , voir aussi Leo Strauss)

2 commentaires:

vico a dit…

je dirais plutôt pessimiste..(mais dans le vrai)

Lhansen-Love a dit…

oui. Lucide...