dimanche 24 juin 2007

L'urgence

Sujet IEp, tombé ces jours-ci , à bac+ 3 Bordeaux
Voyez mon commentaire message ci-dessous

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Je vous remercie beaucoup(me répondre un dimanche!)et j'ose abuser de votre générosité parce que, ne connaissant pas très bien Machiavel,il semblerait que j'ai fait un contre sens: j'ai dit, au contraire de vous,que pour Machiavel l'homme politique(le grand homme) est celui qui agit au BON moment et non pas dans l'urgence. Sinon, je n'ai pas du tout traité le sujet comme vous:
1-Le concept d'urgence bouscule notre rapport au temps(passé-présen-futur)et notre rapport moderne au temps(ns vivons dans un éternel présent)conditionne notre définition de l'urgence.
2-
des conflits de légitimité s'opèrent ds la catégorisation de ce qui est urgent(médias: fonction d'agenda/hommes politiques/ong)celui qui a la possibilité de décider de ce qui est urgent possède alors un pouvoir.
mais les résultats tombent mercredi donc je ne rentre pas plus dans le détail...Célia(je ne serais plus une anonyme...)

Ben a dit…

Désolé, je ne savais pas trop où placer ce commentaire,
j'ai passé les tests de lakanal pour Sciences po et mon sujet de philosophie était le suivant : La liberté est elle l'ennemie de la solidarité?
Voilà, j'ai pensé que cette réflexion pourrait peut être vous intéresser.

BB.

Lhansen-Love a dit…

Vous avez raison sur le bon moment. Il me semble qu'il peut y avoir urgence à saisir à quel moment ... il faut considérer que c'est le bon moment..
IL me semble que vous approche est très défendable;
Une fois de plus: ce que je propose, cela ne doit aps être interprété comme ce qu'il fallait faire!

Lhansen-Love a dit…

La liberté, ennemie de la solidarité?
Original..
Qu'en pensez-vous?