jeudi 7 juin 2007

"Sapere aude" (Ose savoir!)

Je suis de plus en plus exaspérée par les conseils (coaching?) délivrés à longueur de temps par les médias aux futurs bacheliers.
Maintenant ce sont les séances de sophrologie dispensées dans un lycée parisien (aux frais du contribuable).
Tout ceci est-il bien philosophique?
Et pourquoi redouter à ce point le stress?
Après tout, le fait de penser, n'est-ce pas un stress?
Je me demande ce qu'en penserait Kant..
Ou Kiegkegaard...

2 commentaires:

serge a dit…

J'ai l'impression que ceci participe à une tendance générale qui vise à niveller/atténuer toute émotion plus ou moins violente.

Pendant ce temps, le monde virtuel ne cesse de se développer (voir Second Life):
un rapport de cause à effet ?

bjf a dit…

Oui, je trouve aussi cette agitaion stupéfiante, d'autant plus que le bac n'est pas vraiment une bataille sans pitié.