lundi 11 juin 2007

Que gagnons-nous à travailler ? (mini corrigé-plan)

Corrigé

Que gagnons-nous à travailler ?

(Nota bene : le "nous" peut renvoyer à l’individu, à la société tout entière, ou à l’humanité. Penser au fameux texte de Kant sur la nécessité de travailler pour l’humanité)

Question (faussement) naïve . On gagne un salaire !
Oui, mais 1) Un « travail » n’est pas toujours rémunéré 2) On peut gagner aussi quelque chose d’impalpable, de difficile à cerner…

I Des bénéfices pratiques (gain matériel et social)

Les moyens de vivre (plus ou moins) décemment mais aussi la promesse d’intégration à notre communauté.

II L’estime de soi et la reconnaissance sociale (gain affectif et moral)

Qu’on peut distinguer, mais qui vont souvent de pair. Montrer comment ils peuvent être liés, comment ils peuvent être dissociés.

III L’inscription dans un ordre humain (gain symbolique)

1) Distinguer le travail (labeur) et l’oeuvrer (travail créatif) 2) Le travail est le moyen le plus accessible, ou le plus banal, de s’inscrire dans un ordre humain, mais il en existe d'autres (la religion, l'amitié, l'amour, l'activité politique, toutes les activités sociales et altruistes) 3) On gagne, en s’inscrivant dans un ordre humain, une possibilité (parmi d’autres !) de donner un sens à sa vie en poursuivant un but qui peut être partagé avec d'autres. Un ordre humain est un ordre symbolique, ce qui signifie : qui relie les hommes par le biais des symboles. Les entreprises, les institutions rassemblent les hommes et les prennent en charge matériellement, bien sûr, mais aussi "symboliquement", en leur proposant une place, une fonction, un statut et donc une forme de nécessité.

Conclusion
On gagne énormément à travailler en général. Mais le « profit » est largement moral et symbolique (en plus du salaire !). Donc le travail bénévole, ou le travail créatif non rémunéré, peuvent produire le même résultat de ce point de vue.

61 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut!
Moi j'ai pris ce sujet et j'ai commencé par les considérations bateau (salaire, reconnaissance social...)puis j'ai dit qu'elles pouvait être dépassées car elles ne concernaient pas tout le monde donc II)considérations universelles où j'ai dit que le travail était humanisant (Kant, Alain) et III)ce que l'individu retire du travail avec la construction de soi et l'effort comme solution à un probème (Voltaire, Virgile (Géorgiques))

Je pense que ton plan ne fais pas assez preuve de relativisme culturel... Tu parles unquement de la conception occidentale du travail.

Gaétan, élève en term ES

Anonyme a dit…

Waow j'aime ton plan, parce que j'ai fait le même!!!!
Pour moi c'était
I. Le travail nous permet de gagner la connaissance et la sagesse
II. Le matériel et la reconnaissance d'autrui
III. Les sentiments personnels que procure et développe le travail ( l'estime de soi, le respect...)
Merci de me rassurer, ^^

Anonyme a dit…

je ne suis pas d'accord car il n'y a pas de reel discussion dans ton plan moi je proposerais 1) lorsque le travail s'eleve au-dessus du gain epanouissement de l'individu de la societe recul de l'obscurantisme ...2)lorsque les gains sont plus important que le travail lui-même:penibilite du travail conflits sociaux individualisme...3)compromis entre travail et gain : Rousseau

Anonyme a dit…

bonjour,
j ai fai ce sujet ce matin.mon plan est le suivant:

1)grace au travail,on percoit un salaire et on peut donc consommer des biens et se faire plaisir
>>>>dimension économique

2)le travail est le facteur essentielle du lien social et de l integration sociale

>>reconnaissance sociale
>>lien social
>>exclusion solciale
>>précarité


>>>dimension sociale


pourriez vous me dire si c bien?

merci

Anonyme a dit…

oulalala!!!!

Anonyme a dit…

bonjour!!
moi dans ma troisieme partie j'ai parler que le travail pouvait detruire une part de l'individu...
jesper que c'est pas hors sujet!

Anonyme a dit…

Ah ba jss mal j'ai pas du tout mis ça..

Anonyme a dit…

J'ai appliqué le plan thèse-antithèse-synthèse à ce sujet et voudrais savoir ce que vous en pensez:

1) Le travail permet l'épanouissement de l'hommme
2) MAIS le travail risque d'amener une aliénation des libertés fondamentales et un avilissement de la condition humaine
3) AU FINAL le travail permet l'affirmation, l'émancipation de l'individu

J'avais peur que la deuxième partie soit hors-sujet mais vu que l'on pourrait reformuler la question sous la forme: "que nous apporte le travail?" et que le verbe "gagner" n'implique pas toujours une connotation positive, il me semble qu'elle a tout à fait sa place ici. Merci d'avance pour vos commentaires.

pakio a dit…

Personellement je pense qu'il ne fallait pas partir sur un plan oui/mais, que la question était en sens unique. Après ça reste de la philo...
Sinon une partie sur le travail entrainant le pouvoir ça tente quelqu'un ? ^^

Anonyme a dit…

Moi aussi j'ai composé.
I - On gagne rien
II - On gagne plein de choses
III - On gagne plein de choses
Voilà.

Anonyme a dit…

Mon plan de ce matin était quasiment similaire à celui proposé sur ce blog;

I Le travail est pénible
II...Mais nécéssaire (revenue etc)
III Le travail est source d'intégration social (gain collectif, etc être utile à la société, etc)


Je rappel seulement qu'il n'y a aucun plan type pour ces sujets. Il peut y avoir des plans diverses et variées qui n'enlève en rien à votre création.

Vous verrez bien votre note.

Bonne chance à tous et rendez-vous mercredi pour 4H d'histoire !

Lhansen-Love a dit…

A Gaetan,
ca a l'air de se tenir.

Merci quand même pour les recommandations! J'essayerais d'être plus relativiste la prochaine fois...

Lhansen-Love a dit…

A waow .. ce n'est pas tou-à-fait le même plan..

Anonyme a dit…

MOI G MIS K LE TRAVAIL é UNE OBLIGATION AVEC ADAM é EVE ARISTOTE ROUSSEAU é MARX mais qu'il était surtout un besoin avec kant et hegel dite moi si c bien car je stressssssssss

Lhansen-Love a dit…

merci, anonyme, j'essayerai de faire mieux la prochaine fois...

Anonyme a dit…

moi j'ai fait un plan antagonique avec

I/On gagne en travaillant puis j'ai mis les facteurs economiques et sociaux(jsuis en Es :) ), en parlant de remuneration, salaire, lien social et mobilité socialé mais tourné plus de maniere philosophique.

II/Puis j'ai dit qu'aussi on y perd car on perd sa liberté. J'ai cité K. Marx sur le fait que les proletaires vendent leur force de travail (exploitation, lutte de classes, ...) puis j'ai parlé de l'esclavagisme qui ne gagne rien a travailler (rapport dominant/dominé) et perd leur liberté. en esperant que ca aide les aides candidats :) bonne chance pr la suite :)

Lhansen-Love a dit…

Il faut que je me justifie puisque vous me reprochez de ne pas faire un plan approprié. La règle que j'applique est : il faut répondre à la question posée.
Donc : on gagne ceci, mais on gagne aussi cela...
Les considérations sur l'aliénation,la souffrance , l'oppression ne me paraissnent pas dans le sujet.
La progression de ma réfexion vient de l'opposition
1) entre gain matériel/ gain moral ( première et seconde partie) puis entre
2) conception étroite du travail (instrument d'intégration) et conception large (incluant des activités non rémunérées mais créatives ayant pour effet de donner un sens à la vie).
Vu?

Romain a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

moi j'ai fait
1) Le travail est une activité productive (objets utiles,amélioration du confort de vie, Progres technique, appropriation), 2) Il forme l'etre humain (rend conscient, libere du determinisme naturel, développe les qualités humaines), 3) Dans nos société moderne ou il est l'échange d'un salaire, il reste cepandant indispensable (place dans la société, donne un sens a nos vie, sentiment d'existence)

Lhansen-Love a dit…

A Romain, ton plan a l'air sensé..C'est clair en tout cas

gigi a dit…

Il y avait tellement de choses à dire qu'on a toujours l'impression d'avoir oublier qqch.
Pour moi ce fut:

I)travail=condition humaine
Homme chassé du paradis condamné au travail
Mortalité pousse à la création
Travail permet a l'homme de se créer des repères en retrouvant son image dans la nature, le travail est dc au service de la vie
"travailler c'est humaniser le monde"hegel, par le travail l'homme prend conscience de lui meme

II)différentes fonction du travail
fonction economique
fonction sociale : reconnaissance, intégration, valorisation de la part de la société qui valorise le producteur
le travail fait évoluer la société au sens où il est le moteur de relations dissymétriques entre les hommes, dc rapport de classe, si prise de conscience commune, changement social

III)Ne peut-on pas aussi perdre à travailler("perdre sa vie à tenter de la gagner")
travail peut entrainer rapport de domination-servitude et donc de l'exploitation
cf travail des ouvriers déqualifiées dans les grandes industries, le travail,ici mécanique, deshumanise le travailleur.

conclusion : il faut fixer des règles au travail pour que celui ci soit pris uniquement dans sa fonction positive

n'hésitez pas à dire ce que vous pensez du plan. courage collectif pour la suite !

SARAH a dit…

wahou je suis vraiment inquiéte , moi je nai vraiment pas fait cela du tout. je pense étre totalement passé a coté du sujet.a vrai dire jai de grosse lacunes en philo et tout au long de l'année je nai jamai dépassé la moyenne et je pense que ce ne sera pas pour aujourdhui non plus malheureusement
voila mon plan:

I.l' hOmme ne travaille til que pour le gain?

=> travail bénevole, des gens travaille même si pas forcement necessaire pour eux car situation financiére importante...

==> ceci supose 1gain relativement important du travail pour qu'il soit si necessaire
dc
II.la notion de gain

=> de quel domaine est le gain obtenu par le travail, profite til a lindividu ou ala société ?
les bien apporté par le travail sontil vital pour lhomme?
==>le travail apporte financiérement/ socialement/humainement...

III. toutefois c apport ne son pa uniquement bénéfiques

le gain né pa tjrs positif : aliénation face au travail.
instabilité si facteur travail pas présen chez un individu

...

est ce si critique que ça ? jE pense qu'il ya pa mal de hors sujet
...

Anonyme a dit…

Bonsoir à tous.

Moi j'ai adopté le plan suivant :

1) le travail est un gain au sens où il est libérateur (contrainte naturelle / extension de soi) et formateur (pensée / personnalité / milieu humain)

2) le travail s'il peut être un gain il peut aussi être une perte (aliénation / déshumanisation / en appuyant le tout sur la thèse de d'Harendt concernant la condition de l'Homme moderne)

3) la valeur travail puisqu'elle est de plus en plus inhérente à la condition humaine dans nos société, ne faut-il pas voir le travail comme une nécessité, plutôt qu'un gain ou une perte?

Lhansen-Love a dit…

gigi c'est bien mais la troisième partie ne répond pas vraiment à la question posée

Lhansen-Love a dit…

sarah en principe il faut répondre à la question posée, ce que tu ne fais pas dans ton plan. Mais vous serez nombreux dans ce cas..

Anonyme a dit…

cher editeur du blog,
j'ai l'impression, et je vois que d'autre l'on constaté aussi, que tu a omit une partie du sujet. Personnellement, je pense que c'etait un sujet piège et que par la question "que gagnons nous a travailler", etait en fait demandé si l'on y gagnait quelque chose. Je pense donc qu'il etait important, voir necessaire, de faire un plan antithèse/ thèse... Je suis rassurée de voir que d'autres ont fait comme moi.

avez vous parlé de l'aspect collectif du gain (avec les consequences de la technique, et du travail des hommes du passé?...)
Voici mon plan:
I. L'homme n'a pas l'impression de gagner en travaillant ( marx )
II. Cependant, il apparait qu'il y gagne bcp aussi bien au pt de vue collectif qu'individuel ( hegel, freud..)
III. Ainsi quelles sont les conditions necessaires pr que lHomme gagne veritablement a travailler? Aimer son travail, "bien travailler"

Qu'en pensez vous? merci. bonne chance à tous

sarah a dit…

oulala ... merci en tout cas de m'avoir répondu. toutefois j'aimerais savoir jusque quelle note peuton aller dans mon cas, si tout de même ( même si je ne répond pas vraiment au sujet) mes analyses sont bien argumentées et la méthodologie respectée?

Anonyme a dit…

C'est encore Gaétan...

D'abord, merci de tenir compte de mon message ^^
ensuite, c'est vrai que tu respectes la règle toi au moins : répondre à la question posée...

Je pense donc que se sont plantés tout ceux qui ont :
-Mais on peut y perdre
-Le travail aliène
-Le travail detruit l'individu
Comme partie ou sous partie... après on verra les notes!

Enfin, n'oubliez pas que même étant en ES ce sont des profs de philo qui nous corrige et pas des profs de SES donc je pense que se sont aussi planté tout ceux qui parlent trop de socio...

Bref... je suis rassuré qu'Hansen approuve mon plan, et bonne continuation à tous...

Gaetan, élève de Term ES

Damien a dit…

Bonsoir madame, j'aurais aimé avoir votre avis sur le plan que j'ai adopté pour cette dissertation(j'ai déjà posté mais en anonyme).

1) le travail est un gain au sens où il est libérateur (contrainte naturelle / extension de soi) et formateur (pensée / personnalité / milieu humain)

2) le travail s'il peut être un gain il peut aussi être une perte (aliénation / déshumanisation / en appuyant le tout sur la thèse de d'Harendt concernant la condition de l'Homme moderne)

3) la valeur travail puisqu'elle est de plus en plus inhérente à la condition humaine dans nos société, ne faut-il pas voir le travail comme une nécessité, plutôt qu'un gain ou une perte?

J'ai adopté une deuxième partie dans laquelle j'expose les méfaits du travail dans le sens où les gains que peuvent nous apporter cette même activité de travail peuvent aussi être à l'origine de méfaits.

Qu'en pensez vous? Merci.

Lhansen-Love a dit…

Damien tout plan me paraît pertinent (il répond à la question) et original (tu as pensé au gain de sens).
Je ne te promets rien!

Claire a dit…

Bonjour
Je voulais dire tous ceux qui avaient traiter l'aspect négatif du travail ac le péché originel aristote et platon et marx que ça me sembait pas du tt hors sujet comme peut l'affirmer la prof car le mot travail vient quand mm de tripalium instrument de torture et que cela me parait évidant de traiter ce point surtt que le terme "gagner" n'a pas une connotation seulement positive!
de plus les professeurs vont recevoir des instructions pour corriger les copies!

Anonyme a dit…

arrgggg!!
moi jai parlé du travail dans le sens ou voltaire l'emploi (" le travail éloingne trois choses : l'ennui ; le vice et le besoin") qui m'a emmené de parlé de la liberté en parallele avec le chomage pui apré du bonheur : le travail peut il etre envisagé comme une source de profit qui emmenerait a etre heureux !!

vous pensez 'vous ke je sui completemen a coté de la plaque ??

aie mimi (toulouse)

Ben a dit…

Moi j'ai opté pour le plan suivant:

-->1/Le travail permet à l'homme de combler ses besoins(besoins primaires voire plus grâce au travail en société)

-->2/Le travail permet à l'Homme de progresser (J'ai expliqué dans cette partie que les richesses présentes sont le fruit d'un travail passé, tant au niveau matériel qu'intellectuel: ex: si l'homme a atteint un tel niveau scientifique c'est seulement parce que les chercheurs d'aujourd'hui se servent du travail d'anciens chercheurs..)

3/Le travail rend l'homme libre
-L'homme qui travaille est plus libre que celui qui ne travaille pas car celui qui ne travaille pas dépend de celui qui travaille.
-L'Homme qui travaille a des chances d'accumuler plus de richesses et sera par conséquent plus libre.(par ex: dans notre société actuelle un homme qui travaille est un homme riche et il peut alors se permettre de visiter la terre entière s'il le souhaite alors que la personne qui ne travaille pas sera limité par ses moyens financiers).
- celui qui a toujours travaillé a la possibilité de ne plus travailler tandis que celui qui n'a jamais travaillé ne sait pas comment travailler et donc a un choix plus restreint.

Vous en pensez quoi? HS?

Anonyme a dit…

Il est vrai maintenant en relisant ton plan que je n'ai pas pris en compte la dimension symbolique, mais bon esperons que ce que j'ai fait suffira... En tout cas merci de tous nous rassurer...

Waow

Benji a dit…

Ça vous ferait quoi de tomber sur un élève que vous avez eu en commentaire ? =)


Juste par curiosité, ceci influencera-t-il votre jugement ?


Ça pourrfait un excellent sujet au pire des cas ;p

Bonne continuation à vous et bonne correction :)

Cécile a dit…

Pouvez vous me dire si mon plan répond au sujet ou pas svp ! ?
1) J'ai parlé de Descartes. J'ai dit que le travail permettait, par l'intermédiaire de la technique, de "se rendre comme maître et possesseur de la nature". A travailler on gagne donc une certaine liberté sur la nature.

2)J'ai parlé de Rousseau et du fait que le travail a fait naître des inégalités parmis les hommes.

3) J'ai parlé de Marx qui a dit que le travail est une activité économique permettant à l'hopmme de produire des richesses. J'ai dit qu'il estimait les inégalités engendrées par le travail normales car pour lui les pauvres sont ceux qui ont choisi d'être pauvres !

j'ai ensuite dit que le travail nous aliène et que nous ne pouvons nous épanouir, donc accéder au bonheur qu'en dehors du travail, c'est-à-dire dans les loisirs !

Qu'est-ce que vous en pensez ? Est-ce qu'il y en a d'autres qui ont fait comme moi ?

Anonyme a dit…

slt moi j'ai fait comme ca:
tous d'abord de la travail implique une cooperation tôt ou tard , le travail est du non sens !!
I) travail apport des gains fianciers , sentimentaux , du savoir et de la reconnaissance un aurat (je c'est pas l'ecrir) plus ou moin important!

II) on sait que depenser, c'est vivre donc on ce depense au travail pour gagner des choses ( salaire , sentimen , savoir...)ces choses on les "depenses" de differente maniére par la consommation , transmission de savoir partage de sentiments ...donc on vie. Donc depenser le fruit de notre travail c'est vivre! donc on gagne pas seulement des chose materiel et immateriel mais de la vie!

julie a dit…

Bonjour,
Voici le plan que j'ai fait lundi:

I ce que le travail apporte à autrui et à soi même. (argent...)

II Est ce suffisant? L'homme s'en contente t'il?

III L'homme est il libre de gagner sa vie comme il li souhaite?? ou est la liberté de l'homme?

conclusion:
en travaillant l'homme gagne sa vie, sa liberté...

Merci de me dire ce que vous en pensez, est il bien?

julie, candidate libre ES

julie a dit…

Bonjour,
Voici le plan que j'ai fait lundi:

I ce que le travail apporte à autrui et à soi même. (argent...)

II Est ce suffisant? L'homme s'en contente t'il?

III L'homme est il libre de gagner sa vie comme il li souhaite?? ou est la liberté de l'homme?

conclusion:
en travaillant l'homme gagne sa vie, sa liberté...

Merci de me dire ce que vous en pensez, est il bien?

julie, candidate libre ES

Anonyme a dit…

bonjour a tous
je pense aussi ke ceux ki ont fait point positif puis point négatif sont un peu sorti du sujet. je m'était également posé la question mais vu le verbe employé ds le libellé "gagner" je me suis persuadé k'il ne fallait parler des points négatifs liés o travail. je pense ke s'il fallait en parler, le libellé orai été de la forme "qu'apporte le travail ?".
mon plan :

I) la conception du travail ds nos sociétés marchandes actuelles
a)apport financier, le travail est un moyen vers le plaisir, et non lui meme un plaisir)
b) le travail= relation avec autrui.cf Durkheim et la division du travail social(identité sociale grace a la reconnaissance d'autrui, une reconnaissance ki peut d'ailleurs etre bonne comme mauvaise : non-reconnaissance du travail manuel...)

II) le travail est un terme tres vague. la notion d'activité professionnelle est donc à dépasser.
travail sur soi, recherche de soi, quete de la sagesse, maîtrise de soi = le travail n'est pas le point faible de l'homme bien au contraire, c'est ce ki lui a permis de sortir du pouvoir de la nature exercé sur lui par l'instinct. le travail est donc l'essence meme de l'homme. permet la maitrise de soi le perfectionnement... mais aussi la maitrise de la nature

qu'en pensez-vous ?
antoine

Anonyme a dit…

bonjour jai pris le sujet "QUE gagnons nous a travailler" et jai fai ce plan:
I. Le travail :une reconnaissance économique,sociale, et personnelle
1. reconnaissance économique=>Marx weber (calvinisme et capitalisme
le welfare captalism
2. reconnaissance sociale=>crée des relations+thèse d’iribane sur la consommation
3. reconnaissance personnelle=>travail personnelle a l’école,la récompense d’une bonne note…
C’est là où je crois que je me suis trompé :ma deuxième partie :

II. Le travail un asservissement une nécessité
1) Travail en tant que nécessité
2) Travail peut engendrer la souffrance l’inégalité =>thèse de Marx dominants dominés
=>thèse de Nietzsche=>maîtres esclaves

III. Le travail=l’accès à la liberté
1) Rappel de la 1ere et de la 2 eme partie pour arriver sur la question du mérite
2) Travailler=mérite= la recherche dune liberté
=>le mythe de promèthée
3)travail l’accès a une liberté avec ses limites

Conclusion avec la valeur morale du travail

Je voudrais avoir votre avis !(je tiens a préciser que je ne suis pas très fort en philosophie donc voila)
ciao
frédéric de TES

Lhansen-Love a dit…

Frederic ton plan se tient. Il est clair et pertinent
Bonne chance!

Anonyme a dit…

réponse a cécile :

je pense ke ton plan comporte de bonnes idées,mais tu a fait un ENORME amalgame a propos de Marx : il ne considère pas ke les inégalités engendrées par le travail sont justes! bien au contraire! il dénonce ces inégalités (la these sur l'aliénation, c'est de lui...)

tonio

Anonyme a dit…

J'éspère que mon correcteur pensera la même chose que vous!
merci beaucoup et bonne continuation

Anonyme a dit…

Bonjour et merci tout d'abord pour votre travail.

Je suis en terminale ES et j'ai pris le sujet sur le travail, mais je n'ai pas osé (sigh) le traiter de manière trop éco et social...

J'ai donc fait (en gros)

I) Le travail rend l'homme conscient de lui meme (Hegel) et l'ammène vers sa liberté, il l'affranchit de la nature.

II) Cependant le travail comporte des négativités, parfois inéluctable (inégalités des échanges), parfois parce qu'il est mal orienté (Marx), trop tourné vers la production matérielle.


III)Pourtant, le travail en libérant l'homme du besoin immédiat lui a permis de développer la culture, l'art etc, et doit lui permettre de progresser encore et d'élever son esprit. Le philosophe doit donc faire en sorte que le travail soit orienté vers une libération croissante de l'homme.




Concl: En travaillant, on gagne en humanité (conscience/liberté/élévation de l'esprit).


J'ai bien conscience d'avoir passé des aspects pourtant très simple de la question, notamment la reconnaissance sociale..


Merci pour votre travail!

Valentin

Claire D TES a dit…

bonjour j'aimerai que vus me dites ce que vous pensez de mon plan
I le travail et ses points négatifs
1) le travail comme punition divine adam et eve condamnés au travail et à l'enfantemnt ds ladouleur
2) platon et aristote les esclaves sont les seuls qui travaillent ds l'antiquité et ils sont perçus comme des outils animés mm pas dignes d'être des citoyens grecs.
3) marx travail en miettes aliénant
4)marx conflit du travail prolétaires exploités par la bourgeoisie détenteurs des moyens de prod
II les aspects positifs du travail
1) dialectique hegelienne l'esclave se libère grace àson travail
2)marx le trvail libère quand l'homme fait des choix il faut que le trvail s'inscrive ds un projet et als le travail humanise l'homme
3)le travail integre l'individu ds la socièté lien social, reconnaissance sociale integration ds la sciété de consommation merci

Lhansen-Love a dit…

OUi, anonyme du 13 juin, ça a l'air pas mal.
Claire, c'est un peu compliqué, ce que tu as fait, mais tu as des connaissances précises, et ça c'est très positif.
Mais je ne peux pas juger vraiment d'après un plan!

Lhansen-Love a dit…

Valentin, ça a l'air très bien, à vue de nez... (sans garantie!)

Anonyme a dit…

Perso j'ai fais en gros:

I) Tr apporte gain materiel & éco
II) Tr entraine bénéfice social (cohésion, etc...)
III) Tr apporte enrichissement moral (élévation de l'homme)

Citations Nieztsche (volonté de puissance expliquant recherche du mieux) et Volaire ("le travail éloigne de nous.............")

Anonyme a dit…

pour ben: le travail rend libre: inscription écrite à l'entrée du camp d'extermination d'Auschwitz...

DarthMarion a dit…

bonjour, merci de mettre des idées de plans de corrigé car je regardais des corrigés sur internet et 1 seul ça me semblait restrictif et pourtant c'est difficile d'en trouver!

j'ai pas mis exactement le même plan mais les idées doivent se retrouver:
I:le travail nous donne la reconnaissance sociale et permet de nous intégrer
II: l'acte humain et humanisant par excellence
III: mais sous condition ( pas d'aliénation ni d'exploitation )

Adil a dit…

Pour moi la réponse à la question est la suivante:
Nous gagnons le bonheur en travaillant. En effet, le travail est indispensable au bonheur de l'homme il l'élève, il le console et peu importe la nature du travail effectué, faire ce que l'on peut c'est faire ce que l'on doit.

Mon plan était plutôt du style:

I)Nous ne gagnons rien en travaillant si ce n'est de la souffrance et du labeur...
II)Nous gagnons notre liberté, notre dignité et d'une certaine manière notre bonheur en travaillant.
III)Le travail est réellement rémunérateur si ce dernier cesse d'être aliéné.

J'ai préféré faire le tour de la question pour éviter certaines remontrances de la part du correcteur. En effet, on peut reprocher de ne pas avoir traité les aspects négatifs du travail. Or dans la notion travail enseigné en philosophie niveau terminale, on insiste beaucoup sur les côtés négatifs et positifs du travail.

En conséquence j'ai le sentiment que ce doit être le type de plan que l'on doit attendre d'un élève au niveau bac...
Le plan proposé par l'auteur du blog est un peu risqué à mon gout..mais bon tout dépend de l'appréciation du correcteur.

Avec ce plan, je suis presque sur de m'en tirer avec la moyenne...

Néanmoins, puisque nous sommes en Philosophie et où tout est possible, je pense que le plan diffère toujours selon la pensée de son auteur, ce qui est somme toute de la philosophie, n'est ce pas ?

Adil a dit…

Permettez moi d'ajouter que dans le journal "Libération daté du Mardi 12 Juin 2007 "http://www.liberation.fr/vous/education/260690.FR.php François Dagognet, professeur émérite à Paris I avait présenté sa propre réponse à la question et on voit bien que lui aussi fait le tour de la question en présentant les aspects positifs et les aspects négatifs du travail: ce qui débouche in fine sur une sorte de synthèse globale de la réfléxion.
A bon entendeur.

Anonyme a dit…

Moi qui suis un très grand admirateur de vos billets cher Laurence, j'aimerais signaler qu'un corrigé de philosophie ne sert à rien.
Ce qui précède est une esquisse possible. Néanmoins, on peut avoir une très bonne note en ayant réfléchi tout à fait autrement. La notation est bac sera surtout axée sur l'effort de réflexion.

marie a dit…

coucou!repondez moi d'urgences parcque je doute serieusement sur mon travail(c'est le cas de e dire)
en fait moi j'ai pa fait du tout un plan bateau j'ai fait:
I/le travail nous apporte la survie(mal necessaire a notre survie ref a la bible ect )
II/le travail nous permet de nombreux avantages(place ds la société,reconnaissance,estime de soi, legitimation de notre consomation(puisqu'on participe a son elaboration) et la liberrté(voir hegel la dialectique du maitre et de l'esclave)!!!!!
III/mais nombres de ces avantages nus son retirés ds les sociétés capitalistes avec lexploitation du travailleur ;l'aliénation du travails(marx ect)

en conclu le travail est a la base une activité qui est necessaire a notre survie(on y gagne notre vie!) et qui est succeptible de nous apporter des avantages mais desquels nous tendons a etre de pls en plus depossedés!
mais que sans la travail aujourd'hui on est rien


qu'est ce que vous en pensez dites moi!!!hors sujet?

Anonyme a dit…

je m'inquiète un peu parce que j'ai parlé de la technique et j'ai peur d'être HS. mon prof de philo m'a dit que si j'avais bien justifié il ne devarit pas y avoir de problème. j'en ai parlé pour dire que la technique était l'outil qui permettait à l'homme de se libérer de l'emprise de la nature car son rapport avec la nature étant un rapport médiat, il suppose l'intervention d'un intermédiaire que constitue la technique. et puis j'ai aussi dit que le développemnt intensif de la technique a fini par aliéné l'homme dans le cadre de la division du travail et de libératrice qu'elle était elle le ramène à un état de soumission. est-ce bon à votre avis et justifié? merci de votre réponse

Lhansen-Love a dit…

A Marie, pas de panique, les correcteurs n'ont rien contre les plans-bateau!
A Darthmarion, Adil et Anonyme....
Je ne vois rien de scandaleux dans vos plans.
En gros, vous traitez un sujet qui s'apparente à une question de cours.. donc vous devriez éviter une catasgtrophe...

Anonyme a dit…

MOi JATTENDS MA NOTE, CA ME SEMBLE PLUS JUDICIEUX? M'ENFIN!! ;P

Anonyme a dit…

Bonjour Madame,
Voilà à peu près les grandes lignes de mon plan en 2 parties.

I) Le travail permet à l'Homme de prendre conscience de soi, en transformant la nature et sa propre nature
A) Le travail oeuvre des mains et du corps...
B) Par le travail l'Homme apprend , s'ameliore....
par ex: le musicien qui travaille des longues heures 1 partition
etc...

II) Le travail n'est il pas entrainer l'homme vers la liberté ?
A) Dialectique du maitre et de l'esclave (Hegel).

B) Le travail permet de se liberer des chaines qui ns emprisonnent.cf: émancipation des femmes par le travail


Merci pour les articles très interessants et l'aide proposée sur ce site.

Anonyme a dit…

c'est affreux!!!!!!!!!

j'ai fait un hors sujet totale!!
moi jai pas compris echanger dans le terme de travailler mais échanger , echanger une marchandise tout simplement du coup j'ai pas du tout fait la meme chose que vous!!!!
c'est comme si j'avais traité un autre sujet alors , je répondu à la question pk on enchange , j'ai pas penser aux bénéfices qu'on pourrait en tirer , j'ai parler de la relation avec les autres.

aaaaahhhhhhhhhhhh çà pouvait arriver qu'à moi c'est affreux

Anonyme a dit…

mais de quoi parlez-vous? De quel sujet?
Sur le travail (ici corrigé)?
Ou sur l'échange (sujet d'aujourd'hui)?
LHL