mardi 26 février 2008

"Touche-moi pas tu me salis"


On raconte que le grand Alexandre a rendu visite à Diogène et que celui-ci lui aurait craché à la figure. Alexandre lui aurait demandé pourquoi il faisait cela. Diogène aurait répondu : "c'est l'endroit le plus sale que j'ai pu trouvé". On se sait pas ce qu'a répondu Alexandre ...
Selon une autre version, plus soft, Diogène aurait dit:

"Ote-toi de mon soleil" (et Alexandre aurait répondu :Si je n'étais Alexandre, je voudrais être Diogène")

Quant à Mitterrand, il faisait dit-on, des mots d'esprit (Exemple : "Mitterrand fous le camp !". Réponse du chef d'Etat: "rime pauvre")

Les regrets de Sarkozy : Le Point

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour ,
je me suis procurais votre "cours particulier de philosophie ".Quels chapitres vous semblent fondamentaux pour aborder les IEP?
merci

Lhansen-Love a dit…

Alors bravo pour la démarche et merci!
Vous ne pouvez vraiment pas le lire en entier?
Le lexique, dabord, peut-être à lire en premier, et bien sûr les derniers chapitres (L'exigence politique et Philosopher au présent)
Ensuite, cela dépend de vos lacunes. Connaissez-vous la morale de Kant? Non? Alors lisez le chapitre 6.
Les chapitres 5, 7 et 8 portent sur la tolérance, l'intolérance, le racisme .. donc des sujets d'actualité!
Le chapitre 9 sur le jugement de goût et aussi le chapitre 11, vous seront utile si vous aviez un sujet sur l'art, ce qui arrive souvent à IEP (le chapitre 10 est très difficile)
Cela fait presque tous les chapitres.. Ce serait dommage de ne pas lire les chapitres 1 et 2 qui sont de la philosophie générale et qui couvrent donc un peu tous les sujets possibles sur la condition humaine...
Ensuite, la bonne démarche , c'est de les lire un par un, en prenant votre temps d'ici le concours. Faites une brève fiche-résumé à chaque fois; et interrogez-moi s'il y a quelque raisonnement que vous ne comprenez pas...
Il me semble que si vous faites cela, vous êtes vraiment bienpréparé!
PS Attention à l'orthographe (cf votre messge). Pas la peine de passer le concours si vous faites des fautes d'accord...

Anonyme a dit…

Oui (rire)
j'étais sure que j avais fait des fautes ..Sur un si petit texte c est honteux ...
Après la rédaction de mon message et son envoi sur votre blog , j ai refeuilleté votre livre et je crois vraiment qu il faut que je le lise en entier!!!
Oui je suis d accord pour la méthode des fiches .j en ai déja fait une pour le chapitre " pourquoi avons nous tant de peine à accepter que l autre soit différent de nous ?" et là j entame celle sur "y a t il des pensées dangereuses? ".

je prends vraiment un grand plaisir à vous lire en tout cas !
et si j ai des problèmes de compréhension je vous fais signe !
a bientot !

Anonyme a dit…

Bonjour Laurence
j ai besoin de votre aide .
Je ne comprends pas bien cette citation de F.Alquié( extraite de votre cours particulier ):"Aussi le passionné aime-t-il, non l'être réel et présent qu'il dit aimer, mais ce qu'il symbolise. Dans les cas de demi-lucidité, il aime cette recherche même du passé dans le présent : il aime alors l'amour, ce qui n'est pas aimer." .Pouvez vous m'éclairer ?
merci beaucoup

ps:j adore votre bouquin =D

Lhansen-Love a dit…

1) Selon Alquié, on aime toujours non pas l'être réel , mais un fantasme. Proust aime non pas Odette mais une image de Botticelli qu'elle incarne, Descartes aime les filles qui louchent qui ressemblent à une fille aimée autrefois etc..
2) Parfois, comme Don Juan ou Saint Augustin , l'amoureux sait que ce qu'il aime, c'est aimer ( "je cherchais un objet à mon amour" dit Saint Augustin)
Merci de me lire, je vous répondrai encore volontiers..
Le livre est compréhensible, dans son ensemble?
(vous êtes mon premier lecteur à réagir sur ce blog)

sandra a dit…

merci beaucoup laurence .
votre livre est parfaitement compréhensible !.Vos explications sont très intéressantes !vraiment je me régale à vous lire ,votre livre est une excellente préparation aux concours d'IEP car il traite beaucoup de l' actualité.Je ne me vois pas aller aux concours sans l'avoir fini !

Pour en revenir à la phrase j'ai donc compris qu'on aime pas quelqu'un pour lui meme mais pour ce qu'il symbolise mais , j'ai un soucis avec la "temporalité".Vous dites je vous cite :"toute passion est refus du temps .Tous les passionés sont épris non pas d'un autre réel ou fantasmé , mais d'une part d eux memes qu ils veulent ressusciter." Le mot "ressusciter "employé ici évoque les souvenirs partagés avec l'aimé c est bien ca ?Comme si on resté avec l'aimé car on réactualise constamment les bons moments passés ???Cela veut il dire que l'on aime jamais personne ?j'ai du mal avec ce concept de temps ..

J'espère que mes questions ne vous dérangent pas .j attends votre réponse !

Lhansen-Love a dit…

Sandra ( c'est vous , depuis le début?) la position de Alquié est plus radicale. Son livre s'appelle "Le désir d'éternité" et sa thèse est que la pssion est ce qui nous permet d'échapper illusoirement à notre condition d'étre mortel . C'est une forme de "divertissement " au sens de Pascal. L'objet de la passion importe peu. Ce peut être la passion du pouvoir par exemple.
L'enjeu est toujours le même: oublier le temps, c-à-dire oublier qu'on va mourir.
Les hommes de pouvoir ne supportent pas de le perdre. Pourquoi? Parce que leur passion les divertit, cad leur permet d'oublier la mort. Idem pour le serial killer. Tuer est encore une façon de surmonter la peur de la mort, ou la peur du temps.. (on trouve cela bien expliqué dans Caligula de Camus).
Donc l'objet dans l'amour est vraiment très aléatoire...