mardi 25 novembre 2008

Une petite laine fera l'affaire, en ce qui me concerne


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous pouvez croire que le sentiment d'empathie de l'Homme peut s'étendre à l'animal mais vous ne pouvez pas croire à "aimez-vous les uns les autres"?
Cherchez la contradiction...

duobrio a dit…

ok, ok, ok...
Mais alors il ne faut plus porter non plus d'émeraudes, de bijoux (les enfants trés jeunes sont dans les mines, exploités), il ne faut pas non plus consommer les produits fabriqués dans certains pays, trés nombreux, où se sont
les enfants et les femmes que l'on exploite...
(ex. : l'huile d'argan à la mode actuellement;les conditions dans lesquelles les femmes et jeunes filles travaillent sont dures, trés dures....)
Certes les phoques n'ont rien demandé mais les poulets de batterie non plus, les élevages intensifs se passent de commentaires, etc...

Lhansen-Love a dit…

a duobrio
je ne porte pas de bijoux, sauf un hérité de ma mère, ni de fourrure, je ne mange pas de thon rouge , ni de viande.
Et pas de dinde non plus désormais.

Lhansen-Love a dit…

pas de viande ni de poulet - dans la mesure du possible.

Lhansen-Love a dit…

A anonyme:
Le sentiment d'empathie peut s'étendre sans pb au chat, au serpent à sonettes ou à la chèvre de M. Seguin ...
Il peut sans pb s'étendre aux hommes, à nos frères humains...
Ce qui pose pb c'est l'amour réciproque. Car il est difficile d'être aimé comme on aime, d'être aimé comme on voudrait qu'on vous aime. Entre les hommes, le dépit, la frustration, la peur,la rancoeur, l'envie, la jalousie, en un mot la rivalité "mimétique" (je te hais parce que je t'aime et que j'aime ce que tu aimes etc..)viennent ruiner toutes les meilleurs dispositions. C'est cela que nous dit Freud, qui n'a jamais douté de l'empathie pour l'autre homme, à ma connaissance..