dimanche 4 mai 2008

Jouir (à tout prix) sans entraves


Slogan de mai 68 et titre de l'artcile de J.M. Dumay samedi dans le Monde

"Sans boussole, sans lest, affranchi du refoulement, moins citoyen que consommateur, un "homme sans gravité" , produit d'une société libérale aujourd'hui triomphante.."

Et pour finir , frustré et déprimé!

A rapprocher du texte de Nietzsche sur la mort de Dieu

2 commentaires:

sandra a dit…

ah vous etes de retour

quand N dit "dieu est mort " que veut il dire exactement ?
est ce un cri de désespoir genre le monde va etre désanchanté ou le contraire , l homme affranchi des Dieux va pouvoir s élever ?

que veut dire cette phrase : Ne nous faut-il pas devenir nous-mêmes des Dieux pour apparaître seulement dignes de lui ?

Lhansen-Love a dit…

je suis de retour, mais pas inactive!
Donc pas le temps de vous expliquer la "mort de Dieu", qui n'est tout de même pas simple. Car il faut la rapporter à l'ensemble des idées de Nietzsche (cf éventuellement la référence au surhomme pour la phrase que vous citez..)
Vous trouverez dans le Clasqiue Hatier qui s'appelle Crépuscule des idoles , p 177 une note très complète sur la mort de Dieu (texte délibérément un peu énigmatique..)