mardi 15 avril 2008

Chers élèves,



Chers élèves grévistes,


Merci tout d'abord de lutter pour obtenir toujours plus de profs, ou en tout cas pour ne pas en perdre, ce qui est un bel hommage rendu à notre profession. En cela votre mouvement fait chaud au coeur.


Cependant, étant donné que le gouvernement ne cèdera pas et ne peut pas céder, pour des raisons de fond(voir ci-dessous : la crise de l'Etat-providence) mais aussi par ce que s'il cédait cette fois encore, cela encouragerait ce type de mouvement qui se reproduit chaque année et qui , au bout du compte, donne une image désastreuse du public par opposition au privé... Donc, ceci étant admis, comment voyez-vous les semaines qui viennent? Continuerez-vous votre mouvement après les vacances de printemps? Etant donné que le bac (options) commence dès la rentrée et que dans de nombreuses matières les programmes ne sont pas bouclés, quel est votre projet pour le mois de mai ?


Les blogs sont l'occasion de dialoguer librement alors même que nous ne pouvons plus accéder au lycée...




Chers élèves non-grévistes,


Ou plus exactement grévistes forcés, j'aimerais aussi savoir quel est votre point de vue sur le mouvement lycéen, mais aussi sur les méthodes employées (blocus). Les années précédentes , dans des situations comparables, j'ai fait cours au Luxemebourg.
Cette année je n'ai eu aucune demande de votre part...


En plus il fait trop froid.


Bref, que proposez-vous?


8 commentaires:

Anonyme a dit…

Une image désastreuse du public par rapport au privé?! J'ai plus l'impression que l'image qui ressort de ces mouvements est que les élèves du privé n'ont pas de conscience citoyenne (dans droit de grève il y a droit) et se désintéressent des causes nationales...vive le public!

Lhansen-Love a dit…

Je ne parlais pas de la conscience politique des éléves du public, mais du niveau global de l'enseignement qui y est dispensé. Les lycéees privés, hélas , sont en tête partout au dernier classement (avril 2008). Chaque année cette inversion se confirme et les parents préfèrent quand ils ont le choix le privé au public. Depuis 15 jours les élèves du privé travaillent et préparent le bac...
Et c'est comme cela tous les ans maintenant, l'année s'arrête en avril pour le public, mais pas pour le privé.

Anonyme a dit…

la suppression de postes ne fera que renforcer cet engouement pour le privé ! dans un sens ou dans un autre...
D'autre part moi je suis d'accord pour cours de philo au luxembourg !!!

Aloïse a dit…

Peut-être cela peut-il vous intéresser: ma soeur, lycéenne, a laissé un message sur le répondeur de l'émission "Là-bas s'y j'y suis" de France Inter et animée par Daniel Mermet pour parler de ces grèves lycéennes alors qu'elles n'étaient encore pas du tout médiatisées. Vous pouvez l'écouter à cette adresse: http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1402 Son message a été diffusé entre 15h13 et 15h18 (plutôt à la fin). Suite à cela, Daniel Mermet a fait des reportages sur les grèves lycéennes.

Lhansen-Love a dit…

merci beaucoup, Aloïse...

farida a dit…

bonjour,
je suis élève de terminale es1 au lycée et je participe activement au mouvement de protestation contre les suppressions de postes du lycée buffon.
si je me permet ce commentaire c'est pour tenter de répondre à une question que se pose beaucoup de gens : qu'en sera-t-il du mouvement à la rentrée?les protestations prendront-elles encore la forme du blocus jugée "antidémocratique" par certain?
pour répondre à la première partie de cette question je developerai 2 arguments pour vous montrer que le gouvernement a tort de supprimer des postes.
tout d'abord parce que l'argument économique que vous avez vous même avancée, même si je vous concède bien volontiers que la situation financière de notre pays est catastrophique, n'as pas de sens ?
les économistes vous le diront, un état qui veut créer de la croissance se doit d'investir dans l'éducation.Cette dernière est la pierre angulaire de toute société.Nous n'avons pas d'argent?
Et les 15 milliards d'euros d'allègements fiscaux qui ont été accordées au 5% les plus aisée de France l'été dernier, le gouvernement pensant que ceux ci investiraient et relanceraient l'économie alors qu'ils ont épargné?La conjoncture internationale ne risquant pas de s'améliorer le gouvernement ferait mieux de revenir sur cette mesure injuste et voilà comme par magie 15milliards a la disposition de l'éducation.
Je ne m'étendrai pas non plus sur la décision d'envoi de troupe en Afghanistan qui à déjà couté selon Le point du jeudi 2008 quelques 400 000 euros.Tout ceci pour vous dire qu'en faisant un petit effort le gouvernement trouverai de quoi financer ces postes.
Certain ont invoqué l'argument démographique. Et bien sachez que dans les années à venir il y aura plus de jeunes dans le système scolaire qu'il n'y en a aujourd'hui.Que fera-t-on alors?allons nous surchargé des classes qui le sont déjà ou allons nous réembaucher? C'est pourquoi dans un souci de continuité et de cohérence je ne juge pas nécessaire de supprimer ces postes(11 200 à la rentrée, plus de 80 000 sur le quinquennat).
j'en viens maintenant à la 2ème partie de la question.vous vous demandez : allons nous continuez à bloquer à la rentrée et ce alors que le bac arrive ?
Etant moi même concernée par cette échéance je réfléchis encore aujourd'hui à d'autres formes et une possible alternative m'est apparut mais elle ne sera réalisable que si l'administration du lycée accepte de nous concéder trois choses.je m'explique : notre objectif est de sensibiliser les élèves, de les amener à avoir un esprit critique et une conscience politique.Nous aimerions donc que chaque jour de manifestation soit précédé(la veille) d'une assemblée générale et que le jour même(durant la matinée) les élèves qui le souhaite puissent passer 5 à 10 minute dans les classes pour informer et débattre.Notre deuxième revendication portera sur la banalisation des absences si et seulement si nous atteignons un nombre de mobilisée supérieur ou égale à la moitié des effectifs du lycée.
Enfin pour les élèves qui ne viendraient pas a la manifestation nous demanderions au professeur d'effectuer des révisions ou de traiter de chapitre assez facile a rattraper plutôt que d'aborder des thèmes du programme trop important pour que les élèves les traitent seuls chez eux.
voila ma proposition,si vous le pouvez faite moi parvenir(en répondant sur votre blog) votre avis dessus et si vous avez des idées d'alternatives au blocus je suis bien évidemment à votre écoute.

Lhansen-Love a dit…

Farida, envoyez-moi, si vous voulez, votre mail sur ma boîte au lettes en format word, et je le passerai sur mon blog. Je vous donnerai aussi mon avis.
Chacun pourra bien sûr participer au débat...

farida a dit…

voici mon mail : billionaire_girls_club@hotmail.fr
en attendant de vos nouvelles
farida