vendredi 18 avril 2008

La colère des chinois inquiète les entreprises françaises


"Le boycott des JO n'est pas la solution" dit Bernard Arnault Le Figaro

Oui mais alors qu'est-ce qu'on fait?

Lire ici: l'immoralité du libéralisme

3 commentaires:

Raymond a dit…

Quand l'économie ne sert plus la cause nationale...Problématique intéressante!
le véritable problème c'est la dérive "internationaliste" des entreprises. Sans tomber sans un patriotisme économique de bas étage on remarque tout de même que les entreprises françaises recherchent uniquement leurs intérêts ( c'est pas nouveau) mais ce même contre ceux de leur nation. L'économie qui était une arme pour les pays se retourne contre eux. Les intérêts de la France sont de sauvegarder une image de "pays des droits de l'Homme" un modèle éthique en somme (cocoricooo, je sais j'exagère un peu le trait.) Le boycott semble une bonne solution, d'autant que ces JO ne risquent pas d'être passionnant d'un point de vue sportif. La France a une carte à jouer pour reprendre du gallon sur le plan international (plutôt qu'aller s'emmurer au sein de l'OTAN).
Mais bon les entreprises n'entrent pas dans cette logique.
Je veux bien comprendre que l'intérêt apporte beaucoup et que cela ait des retombées pour la France, mais elles seront minimes. mais cela risque de se retourner contre elles. A affaiblir la position de la France, elles se privent d'un allié solide. Jouer la carte de la Chine est autrement moins sur, du moins sur le long terme.

Lhansen-Love a dit…

Je ne comprends pas très bien votre dernier paragraphe.
Et j'avoue par ailleurs être perplexe sur ce sujet. Je comprends bien que M. Arnault est le souci de rassurer ses partenaires en tenant ce type de discours (cynique).
Chacun dans son rôle.
L'esentiel est que nous ne tenions pas tous le même discours... et que nous assumions, en queuque sortes, ces divergences...

Anonyme a dit…

Il fallait lire: que B. Armanult "ait le souci" et "non est le souci" ( faute d'inattention) LHL