lundi 13 octobre 2008

Carla, Valeria et Marina (Petrella)


Sans me prononcer sur le fond, je trouve cela curieux cette justice incarnée par les dames du Président... assez peu... protocolaire?
Le fait des princesses?

2 commentaires:

Duobrio a dit…

Un peu le même principe que pour "la tunique bleue", pendant qu'on admire les Carla et Valeria, on s'occupe moins du principal ...

Il y a "des individus plus méritants que d'autres d'être pardonnés de leurs fautes" ?

"se racheter une conduite pendant de longues années, se laisser dépérir" suffissent-ils pour accorder ce droit ?
Je reste dubitative ....

Lhansen-Love a dit…

oui, en effet... il y a des décisions qui peuvent apparaître un peu arbitraires...