lundi 5 novembre 2007

Fini l'automobile







Christine Lagarde a dit que désormais on doit se déplacer à pied ou à vélo.
Tout-à-fait d'accord.
Pour les vacances, il faut s'équiper et commencer à s'entraîner dès maintenant

14 commentaires:

nicolas a dit…

En plus il paraît qu'on gagnerait du temps à remplacer la voiture par le vélo!
C'est ce que J-P Dupuy avait démontré (déjà dans les années 70s..)

Il avait calculé que "le Français moyen consacrait plus de quatre heures par jour à sa voiture,soit qu'il se déplaçât d'un point à un autre dans son habitacle, soit qu'il la bichonnât de ses propres mains, soit, surtout, qu'il travaillât dans des usines ou des bureaux afin d'obtenir les ressources nécessaires à son acqusition, à son usage et son entretien".

Puis il détaille le calcul et conclut :

""le Français moyen, privé de sa voiture, donc supposons-le, libéré de la nécessité de travailler de longues heures pour se la payer, consacrerait moins de "temps généralisé" au transport s'il faisait tous ses déplacements présents à bicyclette - nous disons bien : tous ses déplacements, non seulement ceux qui lui font franchir quotidiennement l'espace qui séparer son domicile de son travail, mais aussi ceux qui, le week-end, le conduisent à sa distante maison de campagne et, les vacances venues, vers les rivages dorés d'une lointaine riviera".
(C'est dans Pour un catastrophisme éclairé p36-37)

Anonyme a dit…

bonjour, pas de commentaire mais une question sur un plan de dissertation : quand on a une question en 'peut-on ne pas ...', est-ce qu'on peut aboutir à 'il faut..ou est-ce gênant de changer de modal? merci d'avance!

Lhansen-Love a dit…

La j'ai du mal à comprendre sans voir la question. Quelle est la question?

Anonyme a dit…

Ha ha ! en ville je veux bien mais pour les gens qui habitent à la campagne ?
Ces gens-là ne vont quand même pas se taper 20 à 30 km matin et soir pour aller au boulot et rentrer... Si? Certes, ça doit pas faire de mal à l'organisme mais là, le gain de temps ne me parait pas évident du tout...

Anonyme a dit…

Rebonjour - la question est 'puis-je ne pas avoir conscience de ce que je fais ?'
et après avoir montré :
1)que c’était possible
2) que ce n’était pas légitime
j’aboutis à
3)si on doit le savoir,comment y parvenir et pourquoi?
moyens = recul critique , nécessité raison et méthode pour juger juste,donc agir sciemment but= gagner maitrise de soi, liberté
concl: pas inné mais acquis,
prise de conscience/travail mais dignité de l’homme.
est-ce correct ou HS en3?
puis-je aller vers les
moyens de le savoir et en quoi
ce but est désirable alors que
le sujet demande juste
‘peut-on ne pas savoir ?’
merci d’avance

Lhansen-Love a dit…

oui, anonyme, le vélo c'est un pb .. par exemple pour rejoindre ma maison en Haute-LOire...

Lhansen-Love a dit…

A propos du sujet "puis-je ne pas "etc...
Vous dérapez complètement en 2 et 3 ième parties.
C'est un sujet sur l'inconscient , uniquement.
Le pb , c'est : inconscient (je ne suis pas conscient) ou mauvaise foi? (je suis conscient de quelque chose d'insoutenable mais je ne veux pas le savoir)
Voyez Sartre, La mauvaise foi.

Anonyme a dit…

merci de votre réponse mais je ne vois pas pourquoi traiter 'il n'est pas légitime de ne pas ne pas savoir ce que l'on fait ' en 2 est HS: 'peut-on' a bien 2 sens , possible et légitime, non?
est-ce que la question de la responsbilité morale envers soi
et les autres n'est pas ds le sujet? et je ne comprends pas pourquoi 3 est Hs ? vous ne trouvez que 2 parties , ça suffit? merci d'avance

Lhansen-Love a dit…

non , je vous assure: "ne puis-je?" ne signifie pas ici "est-ce légitime".
Cela signifie: cela a-t-il un sens?
Question purement théorique.
Non , pas de plan en deux parties.

Anonyme a dit…

rebonjour et merci de vos conseils: donc pour traiter :'peut-on ne pas savoir ce que l'on fait?'il faut juste se demander si cela a un sens de ne pas le savoir vu que j'ai une conscience qui m'habite etc..ou si je ne veux pas le savoir (on fait comme si on ne savait pas, mauvaise foi)- alors être inconscient au sens de 'ignorant des conséquences de ses actes, irresponsable,'est-ce que tu te rends compte de ce que tu fais?' est hors sujet? j'ai l'impression de manquer un pan du sujet !

Lhansen-Love a dit…

PUis-je ne pas avoir conscience de ce que je fais?
Il y a deux interprétations possibles. Une stricte, en mettant l'accent sur "puis-je" : est-ce vraiment possible, concevable, imaginable, défendable sur un plan théorique??

Une plus souple , en effet , qui renvoie à la responsabilité: puis-je vraiment soutenir (comme le font bien souvent les criminels) que j'agissais sans être conscient etc...
Mais dans tous les cas , le sujet est : "puis-je" etc...
Et non : "a-t-on le droit de" dire que ...

Anonyme a dit…

madame, je vous remercie infiniment de ces conseils et de votre patience, vous m'avez guidé vers l'essentiel et j'espère que cela ira maintenant , à bientôt peut-être ..

Anonyme a dit…

Bonsoir, pouvez -vous me dire quelle adresse taper pour avoir votre dernière page de blog? je tombe toujours sur la page du 5 nov 2007 ave un vélo et un petit chien mais je pense que vous avez dû écrire depuis, non? merci de ces précisions

Lhansen-Love a dit…

Merci d'avoir remarqué mon silence.
Je suis de retour aujourd'hui