jeudi 22 novembre 2007

Le parisien est un loup pour le parisien




J'en ai marre de l'agressivité des passants, des piétons, des cyclistes, des usagers, des automobilistes, des motards. Il n'y a que les flics qui sont gentils (tout-à-l'heure ils ont verbalisé des motards fous, j'étais aux anges).


Vivement que la grève finisse et que nous retrouvions notre "si fragile vernis d'humanité"

1 commentaire:

scrittu a dit…

à propos du chaos parisien : http://strucciuli.blogspot.com/

baptiste