mardi 9 octobre 2007

A propos de la lettre de Guy Môquet


Personnellement , je suis pour la lire, ou, plus exactement, pour parler à cette occasion, à nos élèves, de la résistance, de l'héroïsme et de l'histoire des cinqs "martyrs" du lycée Buffon

7 commentaires:

Jb a dit…

Dans ce cas nous pourrions également parler de Honoré d'Estienne d'Orves, qui fut le premier "martyr" de la Résistance.

Luka a dit…

Cette lettre poignante, ne peut semble t-il que toucher mais sa lecture obligatoire à chaque rentrée me laisse perplexe. Déjà pourquoi celle là en particulier? Parce que c'est celle qui a fait pleurer notre bon président (qui est noramelement inapte à imposer quoi que ce soit au programme, c'est normalement le rôle de l'Inspection générale et la Commission nationale des programmes)? D'autre part l'histoire me semble t-il ne peut être comprise par quelques sursauts d'émotion, (et est même déformée lorsque la presse qualifie Guy Môquet de résistant) par des références choisies aux hasard et qui est dans le cas de la lettre de Guy Moquêt dénué d'interêt pédagogique et qui n'a pas d'incidence historique.

Anonyme a dit…

Je me permets de rappeler quelques faits :
- 23 août 1939 : pacte germano-soviétique

- 17 septembre 1939 : l’URSS attaque la Pologne

-26 septembre 1939 : le PCF est dissolu par le gouvernement Daladier (parti RADICAL)
le parti entre dans la clandestinité

-1er octobre 1939 : le PCF demande la paix avec Hitler

-14 juin 1940 : les Allemands entrent dans Paris

-18 juin 1940 : Duclos et Fried (communistes) demandent l’autorisation de publier l’Humanité aux occupants

-15 octobre 1940 : Guy Môquet est arrêté à seize ans au métro Gare de l'Est par trois policiers français dans le cadre du décret-loi Daladier du 26 septembre 1939 interdisant la propagande communiste

-juin 1941 : l’Allemagne attaque l’URSS – le PCF commence à résister …

« les tracts qu'il [Guy Môquet] distribuait lors de son arrestation n'appelaient nullement à résister. Ils continuaient à dénoncer imperturbablement le caractère impérialiste de la guerre » Gilles Perrault

Voici un lien assez intéressant :
http://www.marianne2.fr/index.php?action=article&numero=78784

Que pensez-vous de cela ?

Lhansen-Love a dit…

oui, les lycéens de Buffon étaient aussi intoxiqués par une propagande communiste.
Mais enfin, quelles lettres magnifiques. C'est cela qui me frappe surtout. Leur niveau, leur qualité intellectuelle. A ce titre déjà ils méritent notre admiration. Quant à décider de risquer sa vie pour la liberté... C'est tout de même étonnant, non?
Quan tà la "désobéissance civile à laquelle appellent mes collègues... elle me laisse perplexe. Pour ma part je prèfère tirer profit de cette occasion pour demander aux élèves de réfléchir, sur l'héroïsme , entre autres. Je vais aussi passer "Vivre libre" de Renoir.
Je préfère détourner et contourner l'obstacle ou l'ennemi que de dire "non" par principe .
C'est ainsi que j'essaye de détourner l'ennemi Internet en essayant d'en faire un usage profitable...

florian a dit…

Qu'entendez vous par désobéissance civile à laquelle appellent vos collègues ? Refuseront-ils de lire la lettre de Moquet où profiteront-ils de l'occasion pour faire un cours sur la désobéissance civile ?

Cette affaire là me chagrine...
Moquet était-il résistant ou militant communiste ?
Je suis sans doute un peu naïf mais j'avoue ne pas comprendre cette injonction sarcoziste à propos de Moquet. En ce qui me concerne Jean Moulin me suffit et Malraux a déjà fait le boulot.

La lettre de Moquet, la lettre d'un gamin qui aime ses parents. Elle n'a pas de contenu politique (ou j'ai mal compris). C'est émouvant, c'est courageux, mais cela reste une affaire individuelle entre un fils et ses parents... Un genre de journal d'Anne Franck mais en plus court.

Ce qui me paraît fou c'est plutôt le contexte : un gamin de 16 ans arrêté parce qu'il était là au mauvais moment, il est jugé, relaxé par les tribunaux, retenu en prison et choisi par Pucheu sur ordre de Pétain comme otage.

Ce qui est frappant dans l'histoire de Moquet c'est moins le courage d'un adolescent perdu dans de sombres temps que la lâcheté de la police, la veulerie des représentants de l'Etat, ignominie des adultes....
Tout pour réconcilier les ados d'aujourd'hui avec l'Etat d'aujourd'hui.
Contre performant, sauf pour faire un appel à une nouvelle résistance.

Anonyme a dit…

Mes collègues refusent d'obéir, par principe.
Au contraire , je saisirai l'occasion pour parler de la résistance, (Vivre libre de Renoir) de l'héroïsme, et je pose la question de l'héroïsme.
Cela s'appelle fire flèche de tout bois.. LHL

Anonyme a dit…

"faire flèche de tout bois" ou "faire feu de tout bois" ? (!!!)