lundi 1 octobre 2007

A propos de l'intolérance religieuse


(Extrait de l'interview de Jean-Louis Schlegel dans la chronique d'Amnesty International de Octobre 2007


Les religions, avec leur prétention à détenir de façon exclusive la vérité, ne sont-elles pas par nature intolérantes?


"Personnellement, je parlerais plutôt de l'éternelle et universelle « passion » religieuse. Anthropologiquement parlant, la religion est une grande passion, avec tous les dangers que cela comporte. La religion a partie liée au corps individuel et collectif de l'homme qui vit et meurt. Même chez des croyants « tièdes » elle joue sur toutes les dimensions : le coeur, l'esprit, le sexe, les forces vitales profondes. Le rapport religion-passion-vérité peut alors devenir problématique s'il n'est pas filtré par la raison, le savoir, la culture soit, les institutions. Cette régulation raisonnable est très difficile dans toutes les religions. Et la tension entre raison, et foi est redevenue essentieIle: au moins sur ce point le partage la ligne (un peu simple) de Benoît XVI lorsqu'il rappelle que la raison doit corriger les « pathologies » de la religion (tandis que son prédécesseur était tenté de redonner la primauté à la foi). Cependant l'Église catholique peut paraître particulièrement « intolérante ». Elle est surtout (de nouveau) très « intransigeante ». Ainsi de l'appel (de forme très fondamentaliste!) aux catholiques à ne plus financer Amnesty International en raison de ses positions sur l'avortement. Il y aurait beaucoup à dire là-dessus, à commencer par l'arrogance d'une institution qui a admis au cours de son histoire et jusqu'à nos jours tant de compromis et d'abjections! En tout cas, un appel au boycott d'Amnesty est grotesque: les catholiques en Europe devraient alors quasiment s'abstenir de politique et de coopération publique puisque dans les États démocratiques, presque tous les partis, gouvernements, associations, etc. prônent des lois permettant l'IVG ou le mariage des homosexuels". (JL Schlegel , ^propos recueillis par Benoît Guillou)

1 commentaire:

Nicolas a dit…

Pour info, demain (mercredi 3 octobre) à 17h30 il y aura un débat à la fnac forum des halles sur le sujet : peut-on encore croire ajourd'hui ? Il y aura Jacques Arnould (philosophe, historien des sciences, il est chargé des questions éthiques au Centre national d’études spatiales). Il est aussi Dominicain. Il sort un bouquin : "Dieu versus Darwin".

La présentation de la fnac : l’éternel débat entre foi et raison est plus vif que jamais. Pour preuve, la controverse à propos de l’enseignement de la théorie darwinienne qui agite les États-Unis et les revendications des lobbies créationnistes qui gagnent les pays européens.