mardi 30 octobre 2007

Travailler plus pour gagner plus? ..





Quand même, l'augmentation du salaire du Président, plus l'augmentation de budget de l'Elysée, ça fait un peu désordre..

3 commentaires:

Samora C. a dit…

C'est ça un president jet set: ça va au fouquets pas chez flunch,ça passe c'est vacance dans un yacht pas au club med et puis ça à des habits de luxe pas du Tati.
Et oui aujourd'hui Paris Hilton Sarkozy même combat et comme le dit si bien le philosophe urbain Sefyu Molotov "si tu veux une bête de meuf faut la caisse qui vas avec" en claire il faut se donner les moyens de ses ambition celle de sarko etant bien entendu de devenir le premier président "BlingBling"(vocabulaire urbain), mais dans le contexte sociale tendu de ces dernieres semaines où l'état refuse d'acceder à des revalorisations salariales il faut dire que les 16000 € de notre hyperprésident laisse comme un gout de caviar avarié dans la bouche.
mais en même temps sarko nous avait prévenue il serait un président "décomplexé" et c'est même pour ça qu'on l'a élu.
Alors même si moi ça me choque je me rend bien compte qu'on est un peut tous responsable, on voulait "liquider les vieilles valeurs"(sic):c'est fait.Mais à quel prix.

Anonyme a dit…

Au delà de la rémunération du président, c'est l'instauration d'un budget autonome pour l'Elysée qui a été débattu; un gage de transparence qui a été voulu par un socialiste, René Dosière qui a dit hier :"Depuis six ans je me bats pour ces amendements qu’on va adopter aujourd’hui. L’Elysée va enfin avoir un budget vérité, un contrôle de ses comptes et le Président verra sa rémunération fixée par la loi. Si quelqu’un est satisfait ici, c’est bien moi !".

De plus, un salaire de 19.000 euros ne me paraît pas exorbitant comparé aux sommes astronomiques gagnées par des sportifs, des grands patrons. Un homme qui travaille 60 heures par semaine, n'a pas le droit de grêve, est soumis à une pression médiatique et au poids des responsabilités qu'engendrent une telle fonction n'est pas "surpayé".
Je pense que ce qui est critiqué est le fait que cette loi soit votée au moment où l'on parle du pouvoir d'achat des Français, mais Sarkozy l'a annoncé, il mènera toutes les réformes de front.

Et les députés socialistes peuvent bien ironiser sur la question, ils n'étaient que 3 dans l'hémicycle hier, pour voter cette loi..

Lhansen-Love a dit…

merci ,j'ai aussi lu les explications ce soir dans le Monde, je comprends mieux.
Mais au premier abord, cela fait drôle...
(dans le genre: on n'est jamais mieux servi que par soi-même..)