jeudi 13 septembre 2007

Le nouveau manifeste des Gracques

Pour une gauche moderne:
démocratique, libérale et morale.
Lecture indispensable: le Monde

5 commentaires:

Anonyme a dit…

"libérale et morale": y a pas un problème, là ?

non mais, sans rire, savent-ils même qui furent les Gracques ?

Lhansen-Love a dit…

"Libéral" et "moral" ne vous paraissent pas compatibles...
Puis-je me permettre de vous suggérer la lecture de Adam Smtih, ou de JP Dupuy ("Le sacrifice et l'envie") ou de Hirschman ("Les passions et les intérêts");
Ou alors L'histoire du libéralisme par P. Manent?

(c'est la marxisme qui a jeté le discrédit sur "la" morale; le libéralisme a toujours été assorti de théories morales. Voir le lien entre libéralisme et utilitarisme)

le même anonyme a dit…

Je ne sais pas si je vous gêne mais je me dois d'être parfaitement honnête. Je ne veux pas lire d'éloge du libéralisme politique d'essai replaçant nos systèmes économique dans leur passé de pensée. Je n'aime au cun libéralisme.
D'ailleurs, comment pouvez-vous faire comme si je ne savais pas ce qu'était le libéralisme ? Je vis dans le monde "libéral". Par la force des choses, je suis moi-même un libéral. Alors c'est vrai, oui, les libéraux ne sont pas obligatoirement haineux. C'est le plus simplement du monde qu'ils "gagnent" leur existence. Le libéralisme ne me sert de rien, il m'oblige à me détourner de la vie. Je dois convaincre de ma valeur et de celle des choses. Je dois gagner . Contre qui? Contre tout le monde. Comment faire ? Chacun fait ce qu'il peut et gagne sur celui d'en dessous.
Je travaille à mon élévation me dit-on. Comme je veux paraît-il. Mais vers quoi peut-on m'élever si l'on méloigne de la connaissance, si je dois sacrifier mon temps pour disposer de moi-même sans pouvoir disposer des choses et des êtres qui m'entourent ?
Moral, le système qui m'oblige à sacrifier mon temps, c'est à dire mes proches et ma culture, c'est à dire ma vie, pour avoir l'argent qui, si je fais partie des 0.1 ou 0.2 % de chanceux me permettra de faire la même chose ? Ah non, pas tout à fait la même chose: là au moins, je ne serai pas importuner par les autres ? Mais en ais-je peur à ce point ? Il faut croire...
D'ailleurs, je ne fais qu'une caricature car je vis très bien, sans aimer.

Lhansen-Love a dit…

je ne sais quoi vous dire...
j'essaye de proposer des questions plutôt d'ordre théorique sur ce blog.
Pas des questions trop personnelles...

le même anonyme a dit…

Ca n'a rien de personnel. Ou plutôt si, c'est, c'est personnel, mais tout est personnel.