mercredi 26 septembre 2007

Les philosophes ne sont que de vieux enfants


D'une certaine manière. Parce qu'ils posent des questions auxquelles nul ne sait répondre:

"Et le philosophe, en effet, a quelque chose de l'enfant. Il pose des questions que l'on peut très bien considérer comme sottes, ou comme, en tout cas, inutiles. Et il sait bien, le philosophe, que si on ne répond pas à ses questions, ce n'est pas seulement parce que les gens sérieux ont vraiment autre chose à faire, ont autre chose à faire que de se demander ce que c'est que l'être, ou si la matière existe en soi ; ils ont à faire de la physique, de la politique et mille choses de ce genre. Le philosophe sait fort bien que, si on ne répond pas à ses questions, c'est aussi parce qu'on ne sait pas y répondre. Ainsi, sa question demeure, et n'est pas comprise, elle demeure posée et irrésolue".

Ferdinand Alquié Qu'est-ce que comprendre un philosophe? pp 48-49

1 commentaire:

scrittu a dit…

Alors que le pédagogue,lui, dit Alain, est un enfant sage...